Partagez | 
 

 Dreamcatcher ~ Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité


MessageSujet: Dreamcatcher ~ Max   Mar 18 Oct - 20:27


L’odeur d’encens enrobait la pièce, pour changer, tandis qu’à la radio une musique d’Alt-J passait. Moins indien que le reste, mais les gouts d’une personne ne peuvent tourner qu’autour d’une seule chose. Sinon ça s’appelle de l’obsession et c’est rarement bon signe. Alex chantonnait les paroles en terminant la purification de l’objet qu'iel avait entre les mains.
Pour une personne ne s’y connaissant pas, l’odeur d’encens était celle habituelle, mais pour un nez connaisseur de la véritable culture de ces derniers, s’en était un particulier. Eteignant la musique, Alex fit une courte prière pour ses ancêtres et les esprits, afin que ce qu’iel venait d’achever puisse accomplir ce pour quoi il avait été fabriqué. Posant l’objet sur son lit aux motifs de plumes, Alex déplia ses jambes et se leva, avant de s’étirer, faisant craquer son dos et ses doigts dans le processus. Iel alla alors éteindre l’encens qui brulait, non seulement par économie, mais aussi car il est bien connu qu’il ne faut jamais laisser quelque chose bruler sans surveillance. Surtout quand on a désactivé le détecteur de fumée. Et Alex n’avait pas franchement envie de voir sa chambre partir en fumée. Même si son esprit libre lui interdisait de s’attacher aux choses trop matérielles, ce genre d’inconvénient ferait chier n’importe qui.

Son regard croisa le petit miroir rond en forme symbolique du soleil qui était collé à sa porte, avant de sortir. Cernes, cheveux bouclés ébouriffés, vieux pull en laine vert sapin, ternis et à moitié dévoré par les mites, mais le regard pétillant. Fier de ce qui allait être accomplit. Alex sorti de sa chambre, non sans remarquer les délicieuses insultes écrites sur le petit panneau près de la porte. Alex les effaça sans prendre de temps de lire pour y écrire à la place l’une de ses citations amérindiennes préférée ; « La terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. » Il lui semblait que depuis certains évènements, cet adage était devenu réalité.

Laissant ses pas trainer jusqu’à la chambre 218, Alex frappa à la porte et y entra avant même d’en avoir reçu l’invitation. Ce n’était pas poli. Et Alex ne faisait pas ça car c’était plus ou moins la coutume à Blackwell, de rentrer dans la chambre des gens sans vraiment demander la permission. Alex le faisait car Alex avait la tête dans les nuages.
« Hello Max ! » furent ses premiers mots avant que son esprit ne capte soudainement qu’il avait manqué de politesse. « Pardon, j’aurais dû attendre que tu m’autorise l’entrée. Je peux sortir et recommencer, si tu veux. » Petit sourire contrit et désolé qui se changea en un bien plus grand et joyeux quand Alex en vint enfin à la raison qui avait menée sa personne en ces lieux. « J’ai un cadeau pour toi ! » Et dévoilant l’objet qu’Alex gardait dans son dos, iel le tendit à Max avec un petit « tadaaa ». C’était un attrape-rêve, confectionné maison, aux motifs plutôt complexes. Le cercle principal était composé de fils blancs et bleus, y étaient accrochées diverses plumes dans les mêmes tons. Pendait ensuite un cercle plus petit, aux motifs légèrement différents, et au bout de celui-ci, une petite tête de biche en bois, sculptée à la main (les talents manuels d’Alex étaient multiples.) « C’est pour toi, Dyani »


Revenir en haut Aller en bas
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 280
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: Re: Dreamcatcher ~ Max   Mar 1 Nov - 12:40



Alex ♪ Dreamcatcher



19 février :


En ce début de week end, le dortoir était déjà bien vivant. Certaines des filles s’étaient absentées pour rendre visite à leur famille mais Seattle était bien trop loin et trop cher pour que je puisse me permettre de faire la même chose, même si je devais reconnaitre que mes parents me manquaient sincèrement. Pas mal de leurs économies passaient dans mes études, les films de polaroid étaient plutôt chers mais tous les deux s’étaient toujours montré très encourageants et s’étaient toujours refusés à ce que l’argent soit une entrave à mon épanouissement et à mon amélioration en photographie. Un jour on exposerait mes œuvres photographiques et je pourrais leur rendre la pareille. Du moins je l’espère sincèrement, mais je suis encore loin d’avoir le niveau.
Au dehors de la chambre, je pouvais entendre la voix de Victoria hurler après Courtney à propos d’un devoir non fait. Je soupirais longuement, cette fille ne changerait-elle donc jamais ? Elle m’avait pourtant prouvé qu’elle avait du bon en elle, je n’arrivais réellement pas à comprendre pourquoi elle s’obstinait à garder cette image de Queen Bee. En cette fin d’hiver, le soleil commençait à montrer le bout de son nez et à réchauffer doucement l’extérieur, ses rayons éclairant agréablement ma chambre alors que j’étais toujours en pyjama. Un simple short gris et un t-shirt avec des poussins dessus. La plupart des filles ici trouvaient ça ridicule et enfantin mais pour ma part je n’y accordais aucune importance. Je n’étais pas le genre de fille à porter une réelle importance à ma garde-robe, je n’avais pas de style à proprement parler, je prenais ce qui me tombait sous la main, sans vraiment y porter d’intérêt et ce malgré ma meilleure amie qui tentait de me « punkiser ».

Perdue sur internet, je m’amusais à lire des blogs sur la photographie après une longue recherche sur de nouveaux indices qui auraient pu m’aider à épauler la punk dans sa recherche de Rachel. Le recherche fut vaine, il faudrait que aille fouiller ailleurs, peut être demandé l’autorisation à sa mère de chercher dans la chambre de la blonde? Sait-on jamais, au point où on en était… Quoi qu’il en soit, je fus sortie de ma réflexion en entendant quelqu’un frapper à ma porte, me retournant par automatisme, je reconnus aussitôt Alex. « Hello Max ! Pardon, j’aurais dû attendre que tu m’autorise l’entrée. Je peux sortir et recommencer, si tu veux. » Je ne pus m’empecher de sourire légèrement amusée par sa maladresse. Alex n’était pas comme les autres filles présentes dans ce dortoir. Alex était unique, dans son monde, se contrefichant des étiquettes et le l’éthique et honnêtement c’était quelque chose que j’adorais chez Alex. La tête dans les nuages comme je l’étais bien souvent, taper sans entendre l’autorisation était bien quelque chose que je faisais très régulièrement, aussi je ne lui en tenais pas rigueur.

« Hey Alex ! Don’t worry, tu sais bien que de toute façon, dans ce dortoir, il n’y a pas tellement de vie privée. »

Oui il fallait reconnaitre que même les « mieux éduquée » entrait sans se soucier de ce genre de détail. Et j’étais sûrement la première à être trop curieuse et fouiller un peu partout au grand dépit de mes camarades d’étage. C’était sans doute pour ça qu’autant de gens me trouvaient bizarre mais pas Alex. Alex ne m’avait jamais jugé ou condamné sans apprendre à me connaitre. Quittant ma chaise, je me levais pour la rejoindre. « J’ai un cadeau pour toi ! » Relevant un sourcil intriguée par ce qu’elle cachait derrière son dos, je souriais amusée et légèrement méfiante.

« Si c’est encore tes herbes un peu étranges je n’ai toujours pas changé d’avis sur le sujet ! »

Je riais doucement, je sais parfaitement qu’à mon contraire, Chloé adorait lui en prendre et me vantait leurs vertus. Néanmoins la surprise était tout autre et elle me tendait un superbe attrape rêve. Je le prenais avec précaution, tachant de ne pas l’abimer, portant un profond intérêt aux détails.

« Wowser Alex. Je sais que c’est certainement une question réthorique te connaissant mais tu as tout fait toi-même ? »

Alex était de ces personnes qui aimait le fait main, Alex avait été éduqué de cette façon et j’adorais ça. On était jamais mieux servi que par soit même après tout. « C’est pour toi, Dyani » Je relevais un instant mes prunelles vers Alex, intriguée par ce nouveau surnom.

« Dyani ? Tu sais que je m’appelle Max pas vrai ? »

Sait-on jamais, peut être qu’une de ses herbes lui a un peu embrouillé le cerveau… Enfin, je retourne à la contemplation de son ouvrage, caressant du bout des doigts la biche. Wowser, j’ai du mal à croire qu’Alex ait fait ça pour moi, c’était réellement sublime, et pour le coup, j’avais bien besoin de quelque chose pour capturer mes cauchemars qui se multipliaient depuis la dernière fois que j’avais utilisé mon pouvoir. Je n’étais pas du genre superstitieuse, mais je n’étais pas contre essayée, et au pire, ça faisait une nouvelle décoration pour ma chambre. Je suis presque convaincue que Chloé va tenter de me le voler. Je me gratte la nuque, un peu nerveusement, sincèrement touchée mais gênée de ne rien avoir en retour pour Alex. Je ne suis pas ce qu’il y a de plus à l’aise auprès des gens, peut être que c’était lié à ma maladie, ou peut être simplement que je n’étais pas faite pour la vie sociale, mais Alex ne m’avait jamais brusquée vis-à-vis de ça, ni trouver bizarre.

« Merci en tout cas, c’est vraiment superbe et ça tombe à point, j’ai le sommeil un peu agitée depuis le passage de la tornade... »


©clever love.

_________________
Push, push, push, rewind
« Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me.» 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dreamcatcher ~ Max   Jeu 17 Nov - 12:33




« Hey Alex ! Don’t worry, tu sais bien que de toute façon, dans ce dortoir, il n’y a pas tellement de vie privée. » Au moins son entrée impolie n'avait pas dérangé Max. Cela aurait été tout le contraire de ce que désirait Alex. La remarque de la brune fit cependant sourire notre protagoniste. Il était vrai que la vie privée était un concept étrange et fort peu connu à travers les dortoirs de l'académie Blackwell. A moins que ce ne fut une caractéristique complètement liée à Arcadia Bay ? Les filles du dortoir en tout cas n'échappaient pas à la règle, et Alex avait parfois un peu du mal à comprendre le sens de certaines choses. Ou alors n'en avait rien à cirer. Mais utiliser son rouge à lèvres pour répandre des rumeurs sur les miroirs de la salle de douche n'était-il pas un gâchis flagrant du maquillage tant prisé par nombres des locataires du dortoir ? Il fallait parfois cesser de chercher de la logique.


Juste avant que Max ne découvre le cadeau, elle eut une réflexion qui fit sourire Alex. Ses fameuses herbes n'avaient jamais attirées Max, et pourtant, Alex ne lui en proposait que pour du thé, depuis qu'iel avait compris que la drogue, ce n'était pas vraiment le trip de la demoiselle (malgré des rumeurs contraires ayant circulé en début d'année) mais la réputation d'Alex lae précédant, chaque proposition se voyait obtenir un refus. Tant pis, Alex n'insisterait plus. Même si iel savait pertinemment que son thé était le meilleur de tout l'Oregon (et sans effets secondaires douteux.)
L'éclat de surprise qui traversa le visage de Max quand elle reçu son attrape-rêve était tout à fait la réaction souhaitée par Alex, qui eut un nouveau sourire. Il est toujours, en tout cas pour Alex, plaisant d'offrir des présents, encore plus quand ils sont fabriqués maisons, et savoir qu'ils sont appréciés n'est qu'une source de joie supplémentaire.


« Wowser Alex. Je sais que c’est certainement une question rhétorique te connaissant mais tu as tout fait toi-même ? » Alex eut un petit hochement de tête avant de répondre "Oui ! Bon, je n'ai pas coupé l'arbre ni élevés les oiseaux pour les plumes, mais j'ai donné naissance à cet objet à partir de matériaux bruts. C'est assez amusant d'en faire, surtout quand c'est pour quelqu'un, il y a tout une symbolique à respecter tu sais ? Maaais je vais m'arrêter là, où je pourrais en parler pendant des heures." Alex était quelqu'un de passionné, en effet, capable de discuter sans cesser de quelque chose ayant son intérêt. Mais c'était aussi une personne consciente des défauts que pouvaient avoir cette qualité. La passion était à double tranchant.

« Dyani ? Tu sais que je m’appelle Max pas vrai ? » Un petit rire jaillit de la bouche d'Alex, pas moqueur, juste spontané, tout comme sa personne. "Oui je sais Max, mais c'est le prénom que je t'ai donné." Ayant conscience que cela était vague, Alex se gratta la tête avant de sourire et de donner plus d'explications. "Dyani est un prénom amérindien, il signifie cerf, mais comme c'est un prénom féminin, on peut considérer que ça veut dire biche. " Alex pointa la petite biche en bois. "C'est ton animal spirituel non ? Enfin, je veux dire, tu l'aime beaucoup." La dimension des animaux spirituels était peut-être un peu trop tordue et mystique pour Max, mais elle comptait beaucoup pour Alex. "je donne des noms à tout le monde, si ça peut te rassurer." C'était une occupation comme une autre. Et pas forcément rassurant en fait. Juste bizarre.

« Merci en tout cas, c’est vraiment superbe et ça tombe à point, j’ai le sommeil un peu agitée depuis le passage de la tornade... » Alex hocha la tête. "Je sais, tu as tout le temps l'air fatiguée." En même temps, ce n'était pas difficile à louper, si Max était déjà quelqu'un de tête en l'air (trait partagé avec Alex, en un sens), elle semblait l'être encore plus depuis quelques temps. "C'est pour ça que je l'ai fabriqué pour toi." Les motivations d'Alex étaient on ne peut plus simples, vraiment. C'était tout simplement l'envie d'aider, à sa manière, les gens qui semblaient avoir besoin de sa personne (sans forcément le savoir en fait.) Se grattant à nouveau la tête, l'esprit tourbillonnant de pensées à cause d'un éléments mentionné par Max, Alex s'autorisa finalement à parler de nouveau, à poser des questions, plutôt qu'à donner des réponses étrange comme iel le faisait depuis son arrivée dans la chambre. "Tu veux en parler ?" En vrai, c'était plutôt un moyen d'engager la suite, même si sa demande était sincère. "J'en rêve aussi beaucoup. Pas que de la tempête, de tout le reste. La neige, l'éclipse, les animaux...les deux lunes. Tout est lié, c'est certain, tu ne penses pas ? Il a dû se passer quelque chose. Ce n'était pas naturel, ni scientifique. Enfin, je ne veux pas t'embêter avec mes théories, Warren doit déjà suffisamment le faire. "
Revenir en haut Aller en bas
 

Dreamcatcher ~ Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et le temps déroula ses doigts de papier | Dream Catcher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life Is Strange :: Junkyard :: RP finis et abandonnés :: Abandonnés-