Partagez | 
 

 Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 14
Orientation sexuelle : Homme/Femme, mode d'emploi ?
Côté coeur ? : Libre et sans frontière, comme le vent
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Ours/Grizzly
Date d'inscription : 27/10/2017
Emploi : Étudiante

MessageSujet: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 9:16


Josephine Cobbs
Dit Jo ou CJ

Feat Kaya Scodelario


BOOYAH ! Get it ? Booyah !
like a... scary punk ghost?



Nom : Cobbs. Un nom court qui claque ... un peu comme la baffe que la vie s'amuse à te mettre quand tu ne veux pas suivre ses règles ou bien que tu n'es pas assez argenté pour la plier à ta volonté. J'emmerde la vie et je force mon destin. Cobbs, c'est le nom de ma mère. Mon père ? Inconnu au bataillon.ϟ
Prénom(s) : Josephine, comme l'impératrice française ou la fille du Docteur March. Dans tous les cas, tout le monde m'appelle Jo. Plus court, plus facile à retenir et surtout moins vieux. ϟ
Age : 18 ans qui va vers ses 19 ans. Je suis assez grande pour conduire, chopper un port d'arme, voter pour un trou du cul qui va diriger les Etats-Unis, mais pas assez vieille pour acheter et boire une bière. Connerie !ϟ
Date de naissance : Le 31 octobre 1995 à Detroit. La vie a un sens de l'humour particulier quand même. Je suis née le jour Halloween, l'effrayante fête des morts. Si ma mère avait su le genre de présage que cela allait représenter, elle m'aurait certainement mise à l'adoption. Cela aurait peut-être mieux valu pour moi aussi... ϟ
Origines : Américaine ... plus précisément ? Bah des origines européennes certainement. Ma mère n'a jamais donné dans la généalogie. Je crois que j'ai aussi du sang amérindien. C'est même certain, je n'imagine pas que les hommes blanc n'aient pas profité de leur position de force pour abuser des femmes indiennes. Bref, j'en sais rien et j'en ai rien à foutre.ϟ
Sexe : Je suis une femme d'après mes attributs physiques. Mentalement, c'est un peu différent. Je suis du genre masculin, du genre à me mettre en rogne facilement et céder à la violence. Ouais, c'est la merde d'avoir chopper le pire côté des mecs. C'est comme ça et c'est certainement pour ça que je suis toujours en colère contre tout et tout le monde.ϟ
Sexualité : A l'endroit. A l'envers. Qu'importe en fait... Je ne m'attache pas aux gens, ça fait trop mal. Donc, pour moi, une relation se résume uniquement à une partie de jambes en l'air. Dans ces conditions, qu'importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse.ϟ
Rôle à Arcadia Bay : Étudiante en art. Ouais, ça fait trop bizarre qu'une ratée comme moi soit là. Mais parfois cette chienne de vie te fait des farces pour le moins étranges. Vais-je réussir à... Non, oubliez !ϟ
Animal spirituel : L'ours et plus précisément le bon vieux Grizzly qui hante encore pour quelque temps nos forêts. D'après un vieux chaman hippie c'est un symbole de force intérieur, que l'on est bien ancré dans la terre, que l'on n'a pas peur des défis et de la confrontation. Humph ! C'est aussi le symbole d'une personne qui doit se soigner avec sa propre force et aider les autres. No way ! Ils ont dû fumer à mort quand ils ont trouvé mon animal totem ! je suis pas comme ça. J'en ai rien à foutre des autres.ϟ
Autres détails : Jo est une artiste de rue... elle graffe tout ce qu'elle trouve. Le dessin est son moyen d'expression même si elle a une plume intéressante bien que plutôt sombre et acerbe. Elle possède de nombreux tatouages, marque d'une vie qui part dans tous les sens. A Detroit, elle faisait partie d'un "gang" d'artistes complètement paumés comme elle. Elle y a apprit le déplacement urbain (le yamakasi) et à se battre avec ses armes.



Tell me everything about you
You speak and speak but I hear nothing


Jo ? Que voulez-vous savoir sur cette teigne ? Franchement, j'ai rarement vu une telle furie. Faut pas la mettre en rogne cette garce. Elle fait partie de ces gens qui sont sournois. Faites bien attention à vous, car à la moindre erreur, elle vous bouffe tout cru. Faut pas se fier à sa p'tite gueule d'ange, ni à ses yeux de biche. C'est le meilleur moyen de vous retrouver dans les emmerdes. Si vous voulez vraiment un conseil, fuez cette nana, c'est un aimant à problèmes. 
"Officier de police Barker."

Yep mec ! Tu veux des infos sur Jo ? Ça va te coûter une blinde. T'es sûr ? Ok ! C'est toi qui voit mec ! Bah Jo, c'est le type même de nana bien foutue et qui le sait. Même si elle ne joue pas trop de ça, elle sait que ça peut être une arme dans certaines situations. C'est une meuf qui donne dans les excès, même si elle fuit la came comme la peste. Chais pas pourquoi ! Tout le reste, elle a testé. Elle aime bien picoler en teuf. Elle aime bien le cul et c'est plutôt un bon coup. Homme. Femme. Seule ou à plusieurs ... J't'ai dit qu'elle est no limit cette meuf. Par contre, fait gaffe ! C'est une sacrée salope. Si pour se sortir d'une situation délicate elle doit t'écraser, elle le fera. Euh ! chais pas si j'dois te dire ça, mais vaut mieux que t'sois au courant. Jo, elle est mauvaise quand c'est l'heure d'la baston. Quand elle frappe, elle fait pas semblant. Elle est peut-être taillée comme une crevette, mais ... Bah c'est pour ça qu'elle frappe pour faire mal. Elle ne fait pas les choses à moitié. J'l'ai déjà vu défoncer un biker une fois. C'était pas beau à voir. Chais pu pourquoi y avait embrouille, mais sans prévenir Jo a défoncé le genoux du type qui s'est écroulé. Puis elle a enchaîné avec des coups d'latte dans la tronche jusqu'à ce que le type bouge plus. J'te préviens mec, la meuf connait pas la pitié. Elle sait qu'en baston elle fait pas l'poids contre un mec, alors ... Bah elle frappe la première et pour faire mal.
"Joss, le tox de Maine Street."

Quoi ? La brune là-bas ? Oui, je la connais un peu. C'est Jo. Josephine Cobbs. Pauvre gamine ! Elle n'a pas eu une vie facile. Il faut dire qu'elle n'a pas été beaucoup aidée par sa mère. Ce n'est pas étonnant qu'elle ait mal tourné. C'est bien dommage, car je me souviens d'une enfant pleine de joie de vivre qui souriait tout le temps. La vie c'est chargée d'effacer cela. Normalement c'est aux parents de prendre soin des enfants et pas l'inverse. Très jeune, Jo a dû s'occuper de sa mère. D'ailleurs, je me demande comment ça se fait que les services sociaux ne se soient pas occupés de cette affaire. Cela aurait probablement mieux valu pour cette pauvre enfant. Son père ? Oh ! Ce n'est un secret pour personne que sa mère ne sait pas qui est le géniteur. Ce n'est pas étonnant quand on exerce sa profession. Que c'est triste !
"Mademoiselle Patersson, commère du quartier âgée de 86 ans."

Jo ? C'est une nana trop géniale. Elle a des tonnes d'idées à la seconde. elle est super créative et elle n'a pas froid aux yeux. Les plus beaux graffs et les plus dingues sont de son fait. Elle a une patte de folie et un œil acérer qui lui permettent de créer de véritables œuvres d'art. Detroit, c'est son terrain de jeu et si vous voulez vraiment vous amuser, vivre à fond ... Essayez un peu de la suivre. Avec elle, on ne s'ennuie jamais. Elle a toujours un projet, toujours quelque chose à faire. Je me demande quand est-ce qu'elle souffle. Elle doit être hyper-active ou insomniaque, voir les deux peut-être.
"Finn Blake, membre de l'Escouade."

Josephine Cobbs ? J'aime bien cette gamine. Elle est clairement à part. Elle ne voit pas la vie de la même façon que vous ou moi et c'est certainement ce qui fait d'elle une véritable artiste. Elle a une sensibilité à fleur de peau même si elle renvoie une image de femme forte, de délinquante. Je ne suis pas dupe et c'est pour cela que je garde un œil sur elle, que j'ai fait mon maximum pour la garder dans le système éducatif malgré son comportement désinvolte et provoquant vis-à-vis des adultes. Je ne regrette pas d'avoir fait jouer mes relations pour qu'elle puisse aller à la fac. Avec du temps, elle deviendra une grande artiste, reconnue. Il faut juste que quelqu'un veille sur elle pour lui éviter les faux pas. J'ai fait ma part du boulot même si j'aurai aimé faire plus pour elle. Tout le monde s'arrête à son image d'adolescente rebelle. Moi, j'ai vu plus loin, j'ai vu son âme et elle est magnifique. J'espère juste qu'elle ne se fera pas manger par le monde, par sa sensibilité. J'espère qu'elle ne gâchera pas tout.
"Monsieur Mitchell, professeur d'art à Detroit au Lycée Martin Luther King Jr."

Cette nana a du style. J'adore trop son cuir. Un bon vieux perfecto. Puis niveau futal, elle reste classique avec un bon vieux 501. Tout de suite ça affiche d'entré à qui tu as à faire. Elle est plutôt bonne même si elle n'est pas très coquette. Ouais, chais pas trop pourquoi, mais elle ne fait pas trop attention à elle. Enfin, elle se lave et tout, mais le maquillage, les soins de beauté et tout ça ... Bah elle connait pas. Par contre, elle assume complètement le fait d'être une meuf même si elle est plutôt garçon manqué. D'ailleurs, elle traîne plus souvent avec les mecs. Ah oui ! Encore un truc sur Jo, elle est très directe. Si elle ne t'aime pas, tu le sais tout de suite. D'ailleurs, elle était souvent en conflit avec les profs. Elle faisait preuve d'une insolence qui nous faisait bien marrer. Je pense que les profs devaient redouter les dérapages de Jo. Elle pouvait plier quelqu'un en trois mots. Étrangement, elle est très douée pour manier les mots même si à l'école elle n'est pas une flèche.
"Val' camarade de classe."

Josephine ? Qu'est-ce tu lui veux ? C'est une ingrate. Je l'ai mise au monde et elle me traite comme de la merde. Si j'avais su toutes les emmerdes qu'elle allait m'apporter, je l'aurai refiler aux services sociaux. Putain d'gamine. Même pas capable de montrer un peu de reconnaissance pour tout ce que j'ai fait pour elle. C'est pas dur pourtant de ramener un peu de fric. Chuis trop malade pour bosser maintenant et cette saleté ne fait rien ... Au lieu de coucher gratos, elle pourrait au moins se faire payer. Cela nous dépannerait un peu.
"Mère de Jo, retraitée des trottoirs et Tox à plein temps."

Je pense que personne ne connait vraiment Jo. Même moi qui suis son meilleur pote ... Enfin, je pense ... Bref ! Tout le monde voit la garce, la rebelle, la meuf qui s'éclate tout le temps. Personne ne voit son côté sombre et là je parle de son vrai côté sombre. Pas les petites conneries illégales qu'elle peut parfois faire. Personne ne voit son âme torturée. Personne ne voit sa détermination à vivre sa vie malgré les emmerdes qui lui tombent dessus. Personne ne voit la meuf géniale. Peu de gens peuvent prétendre avoir gagné son amitié et sa confiance. Mais ceux qui y arrivent découvriront une personne capable de faire preuve d'une grande loyauté, capable de sacrifices énorme, de se sacrifier. Il faut dire aussi que peu de gens le mérite, car combien pense à voir au-delà de l'image qu'elle renvoie ? Personne en fait. Donc personne ne connait vraiment la complexité de l'âme de Jo.
"Sven, membre de l'Escouade."


Qui se cache derrière l'écran ?
Ton pseudo
Pseudo et/ou Prénom ϟ Jo me va très bien.
Âge ϟ Plus ou moins ... Environ quoi ! ! !
Scénario, personnage existant dans le jeu ou personnage inventé ? ϟ Perso inventé.
Tu penses quoi du forum ? ϟ Plutôt sympa, sinon je ne serais pas là. ;D
Tu viens combien de jours par semaine ? ϟ Je peux passer tous les jours, mais pour RP, c'est plus le weekend.
Où as-tu connu le forum ? ϟ Google est mon ami.
Autres ? ϟ i was eating those pancakes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 14
Orientation sexuelle : Homme/Femme, mode d'emploi ?
Côté coeur ? : Libre et sans frontière, comme le vent
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Ours/Grizzly
Date d'inscription : 27/10/2017
Emploi : Étudiante

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 9:17


Votre histoire


Une jeune femme brune se fait plaquer  de manière brutale contre le capot d'une voiture de patrouille. L'officier de police sort les menottes en plastique pour les passer à la délinquante qu'il avait réussit à coincer. Le flic avait repéré cette grande brune en train de taguer un panneau publicitaire. Elle l'avait fait cavalé et il avait dû faire preuve de volonté pour soutenir le rythme de la belle. Il avait eu de la chance qu'une autre patrouille passait dans le coin et coupa la route à la délinquante ... sinon, il serait toujours en train de lui courir après, ou bien de cracher ses poumons. La jeune femme affiche un sourire narquois aux coins des lèvres. Cela fait des années que l'officier de police habite et travaille ici, mais il ne la reconnait pas. Une nouvelle tête sûrement. Il verra cela au poste quand il l'interrogera. Elle l'a bien fait cavalé, mais finalement elle n'oppose pas trop de résistance à son arrestation. Pendant tout le trajet, il observe de temps en temps sa prisonnière dans son rétroviseur. Elle semble calme malgré la situation inconfortable. Les lumières qui dansent sur le fin visage de la délinquante permettent à l'officier de police de se rendre compte qu'elle est jeune. Qu'elle est plutôt belle. Une fois au poste, il guida la jeune femme vers son bureau pour prendre sa déposition. Elle finirait certainement la nuit en cellule et serait déférée dans la mâtiné auprès du parquet. Pour ce genre d'affaire, la justice était expéditive. Même le procureur ne souhaitait pas perdre de temps.

- Officier de police: Bon ! On va commencer ...

- Jo: Je connais la procédure. Je m'appelle Josephine Cobbs. Je suis née le 31 octobre 1995 à Detroit. Je réside sur le campus de Blackwell. Ma mère s'appelle Louise Cobbs et réside à Detroit. Mon père ... inconnu.

La gamine répondait avec détachement à l'officier de police tout en laissant son regard se balader autour d'elle. Elle observait les autres policier, les victimes, les délinquants, enfin elle observait toute le faune environnante sans se soucier plus que cela de son interlocuteur qu'elle avait eu largement le temps d'étudier pendant le trajet dans la voiture de patrouille.

- Officier de police: Euh ! Ok ! Vous avez été prise en train de dégrader du matériel dans l'espace public. Reconnaissez-vous les faits ?

- Jo: Non. Elle afficha un léger sourire avant de reprendre la parole. J'étais en train d'embellir l'espace public. Nuance !

L'officier de police resta interdit une fraction de seconde devant l'aplomb de la jeune femme. Il n'arrivait pas à détacher ses yeux du regard hypnotique de la jeune femme. Puis, ce petit sourire narquois avait quelque chose d'agréable, d’envoûtant. Il était sous le charme, mais il ferait son travail.

- Officier de police: Qu'importe ! Cela est considérer comme de la dégradation ... A moins que vous ayez une autorisation de la mairie.

Le ton était incertain sur la fin de la phrase. Il espérait peut-être que la jeune femme puisse s'en sortir par une telle pirouette. Cela ne l'aurait pas embêté, ça l'aurait même plutôt fait rire. Il était rare qu'il éprouve une telle empathie pour un délinquant. Il y avait chez cette femme quelque chose de fort, de profond et il ne savait pas ce que ça pouvait être. Dans tous les cas, cela lui faisait de l'effet.

- Jo: Aucunement officier. Je n'ai pas d'autorisation de la marie. Et si c'était le cas, ça ne serait plus du street art. Son intense regard azure se posa finalement sur le policier. Une partie de mon art consiste à faire cela de manière "illégale".

Elle articula de manière particulièrement forcée chaque syllabe du dernier mot. Elle savait que pour ce genre d'infraction, elle ne risquait pas grand-chose. Une amende et surtout des travaux d'intérêts généraux. Rien d'insurmontable pour la brunette. Le policier se sentait en feu. Le regarde de la belle était difficilement supportable pour lui et il préféra s'en détourner pour fixer son écran. Cela lui permettrait de voir son dossier, de voir qui était cette énigmatique jeune femme qui disait être étudiante à Blackwell.

- Officier de police: Oh ! Il ne put retenir une exclamation quand il se mit à lire le dossier. Sacré pedigree. Il ne pouvait pas s'empêcher de lancer des œillades étonnées à la jeune femme pendant sa lecture. Récidiviste à ce que je vois. Dégradation de biens publics, ébriété sur la voix publique, coups et blessures et j'en passe.

Son regard changea. Ce n'était plus une douce adolescente qui jouait la rebelle qu'il avait face à lui, mais une vraie délinquante qui se cachait sous les trait d'un ange. Une lecture plus poussé de son dossier lui permit de se rendre compte qu'elle n'avait pas eu une vie facile même si cela ne devait pas tout excuser. Il soupira en ajoutant une ligne de plus à la liste des méfaits de la belle brune. Après avoir clos l'enregistrement de l'arrestation, il se leva pour la conduire dans une cellule.

- Officier de police: Reposez-vous un peu. Vous en aurez besoin demain au tribunal.

Le ton de la voix de l'officier de police était blasé. Jo n'y prêta pas plus que cela attention et alla s'allonger tranquillement sur "sa" couchette. Cette petite course poursuite l'avait lessivée. Il était temps de se reposer un peu, de reprendre des forces.

Au petit matin, l'odeur du mauvais café flottait dans l'air. Cela arracha une grimace de dégoût à la brunette. Quand on lui apporta le petit-déjeuner, elle déclina. La jeune femme n'était pas du matin. Peu de temps après, avec quelques autres personnes, elle fut conduite au tribunal pour une comparution immédiate. Cela lui convenait parfaitement. Plus vite elle en aurait finit avec cette mésaventure, plus vite elle pourrait retourner à sa vie et son art.

Après une attente d'environ deux heures, c'était enfin au tour de son dossier d'être instruit. en entrant dans la salle d’audience, ses prunelles azures se posèrent sur le juge. C'était une femme d'environ une cinquantaine d'années. Son air sévère fit sourire Jo. Pourquoi touts les gens de pouvoir pensent qu'il avoir l'air autoritaire et mal baisé pour imposer le respect ? Surtout que cela avait tendance à avoir l'effet inverse sur la belle brune. Bref, cette fulgurante pensée s'envole très vite quand la forte voix de la juge résonna dans la pièce. L'acte d'accusation fut lu et la juge prit le temps de parcourir le dossier de l'accusée avant de planté son regard acier sur Jo.

- La juge Harwell: Très bien. Qu'avez-vous à dire ?

La réponse fusa à la grande surprise de la cinquantenaire.

- Jo: Rien. Ne perdons pas de temps. Verdict ?

L'attitude nonchalante de la brunette interpella la juge qui se replongea dans la dossier qu'elle avait rapidement compulsé. Après une relecture plus attentive, la cinquantenaire pensait tenir les raisons d'un tel comportement.

- La juge Harwell: Je me retire dans mon bureau. Mademoiselle Cobbs, vous allez me suivre.

Elle voulait parler de choses sensible avec la jeune femme accusée de dégradation. Elle voulait y voir plus clair avant de se prononcer. En s'installant dans son fauteuil de cuir, elle observa Jo arrive. Elle affichait une décontraction étonnante frôlant l'effronterie. Ce petit sourire narquois au coin des lèvres lui paraissait étrange, un peu comme si ce n'était qu'un arbre qui était là pour dissimuler le reste de la forêt. La juge voulait en avoir le cœur net.

- La juge Harwell: Mademoiselle Cobbs ...

- Jo: Jo. Ça sera plus rapide.

- La juge Harwell: Très bien Jo. J'ai lu votre dossier. Il est chargé. De nombreuses petites infractions. D'autres plus graves. Votre incartade d'hier soir pourrait vous conduire à un séjour en prison. Cependant, je note que les arrestations sont de moins en moins fréquentes. On peut en conclure que vous faites des efforts pour ne pas commettre des infractions.

Cette réflexion fit rire Jo.

- Jo: Ou que je me débrouille de mieux en mieux pour esquiver les flics.

D'un geste de la main, la juge éluda la rétorque de la jeune femme.

- La juge Harwell: Arrêtez donc de fanfaronner. J'ai lu votre dossier. Je ne vous connais pas certes,
mais je pense pouvoir dire avec certitude que vous n'avez pas eu une vie facile. Ces infractions étaient un appel à l'aide qui n'a pas été entendu. Cependant, elles sont de moins en moins fréquente, ce qui signifie que vous commencez à vous en sortir.


Jo observa la juge et ne chercha pas à la détromper, ni même à l'encourager. Elle voulait voir jusqu'où elle irait.

- Jo: Oh ! Je vous écoute.

- La juge Harwell: Une enfance difficile avec une mère prostitué et toxicomane. Un père inconnu. Cela ne doit pas être évident de se construire dans ces conditions. Detroit est une ville difficile, plus que les autres. Malgré cela, tu n'es pas tombée dans la grande délinquance, ni les gang. Certes, tu as rejoins l'Escouade,
mais c'est un collectif d'artiste de rue. Ce sont peut-être des petits délinquants, mais pas de vrai "méchants"
La juge insista bien sur le dernière mot en mimant les guillemets. Vous êtes une adolescente en colère et avec votre passif, cela se comprend. Dans votre dossier, il y a une recommandation d'un certain monsieur Mitchell qui m'a interpellé. J'ai envie de le croire. Mon instinct me fait rarement défaut et il me dit que les travaux d'intérêts généraux seront plus efficaces.

- Jo: Hum ! Et pourquoi venir dans votre bureau pour rendre ce jugement ?

- La juge Harwell: Pour que vous puissiez parler librement. Éventuellement me parler de ...

Imperceptiblement, Jo passa en mode défensif. Elle n'avait pas l'habitude de parler d'elle et encore moins avec un représentant de la loi.

- Jo: Parler de quoi ? De ma vie de merde à Détroit. Vous dire que ma mère a essayé de me mettre sur le trottoir,
que je rêve régulièrement de la voir crever d'une overdose ou je ne sais pas trop quoi ?


Il y avait un léger vibrato dans la voix de Jo qui montrait qu'une corde sensible avait été touchée, mais par fierté, elle refusait de la montrer. Elle ne voulait pas être faible, car les faibles se font bouffer au final et la brunette se considérait plus comme une prédatrice qu'un docile herbivore prêt à se laisser croquer.

- Jo: Je n'ai rien à dire.

Le sourire narquois était toujours accroché à ses lèvres, mais un fin observateur aurait pu constater que c'était forcé. La juge avait remuée beaucoup de choses que Jo tentait de garder enfouie au plus profond de son âme. La cinquantenaire dévisagea la brunette avant de trancher.

- La juge Harwell: Très bien. Tu es donc condamnée à 150 heures de travaux d'intérêts généraux. Je vais contacter le proviseur Wells pour définir avec lui des modalités de tout ça.

- Jo: Ô joie ! Ô bonheur !

Jo savait que cela allait probablement lui valoir un séjour dans le bureau du proviseur. Encore un mauvais moment à passer. Il ne fallait pas craquer et tout envoyer chier.  La belle brune fixa son attention sur ce qui lui tenait le plus à cœur dans la vie: son art. Ça valait la peine de se battre pour réaliser son rêve, pour forcer son destin.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élève - Admin
avatar

Élève - Admin

Messages : 86
Orientation sexuelle : Lesbienne
Côté coeur ? : Courtney (amour) Kate, Stephanie (intérêt) Dana (attirance)
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 03/10/2016
Emploi : Étudiante de l'université Blackwell
Localisation : Dortoir des filles

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 11:17

Bienvenue et bon courage pour ta fiche :brille:

Si tu as des questions, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://returnoftheforce.forumactif.org/
avatar

Messages : 14
Orientation sexuelle : Homme/Femme, mode d'emploi ?
Côté coeur ? : Libre et sans frontière, comme le vent
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Ours/Grizzly
Date d'inscription : 27/10/2017
Emploi : Étudiante

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 12:48

Salut !

Oui, j'ai bien une question. Est-ce que quelqu'un serait assez aimable pour me faire un petit avatar en prenant des images de Kaya Scodelario dans le rôle de Effy dans Skins ?

Merci et bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élève - Admin
avatar

Élève - Admin

Messages : 86
Orientation sexuelle : Lesbienne
Côté coeur ? : Courtney (amour) Kate, Stephanie (intérêt) Dana (attirance)
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 03/10/2016
Emploi : Étudiante de l'université Blackwell
Localisation : Dortoir des filles

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 14:08

Je t'en ai fait un et je te l'ai installé. Dis-moi si ca te plaît ou pas :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://returnoftheforce.forumactif.org/
avatar

Messages : 14
Orientation sexuelle : Homme/Femme, mode d'emploi ?
Côté coeur ? : Libre et sans frontière, comme le vent
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Ours/Grizzly
Date d'inscription : 27/10/2017
Emploi : Étudiante

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 14:53

Merci bien !

Avant je faisait mes avatars moi-même, mais j'ai changé d'ordi et je n'arrive plus à chopper photofiltre gratos et comme je ne sais pas me servir de paint (qui n'est pas intuitif à mon goût), je demande aux autres de me faire un avatar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élève - Admin
avatar

Élève - Admin

Messages : 86
Orientation sexuelle : Lesbienne
Côté coeur ? : Courtney (amour) Kate, Stephanie (intérêt) Dana (attirance)
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 03/10/2016
Emploi : Étudiante de l'université Blackwell
Localisation : Dortoir des filles

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 16:46

De rien ma belle :love2:

Je comprends tout à fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://returnoftheforce.forumactif.org/
Élève - Admin
avatar

Élève - Admin

Messages : 86
Orientation sexuelle : Lesbienne
Côté coeur ? : Courtney (amour) Kate, Stephanie (intérêt) Dana (attirance)
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 03/10/2016
Emploi : Étudiante de l'université Blackwell
Localisation : Dortoir des filles

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Ven 27 Oct - 16:55

Tout est bon pour moi ! Je te valide :owii:

Génial !♦️ Tu es validée !

Tu es désormais libre de commencer ton aventure dans Life Is Strange !
Tout d'abord, je t'invite à te rendre ici pour ouvrir un sujet afin de définir la chronologie de ton personnage et le suivi de tes RPs !
Ensuite, d'ouvrir ta fiche de lien ici!
Pour avoir un endroit où dormir, ca se passe là.
N'oublie pas non plus, si tu n'es pas un étudiant, de nous signaler quel métier tu fais pour qu'on oublie pas de te rajouter à la liste qui se trouve ici.
Si ton personnage a envie de faire partie du Vortex Club, tu peux postuler auprès de Nathan ici!
Je te souhaite un bon jeu parmi les fous :fou: !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://returnoftheforce.forumactif.org/
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 280
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   Sam 28 Oct - 12:21

Kaya *p*

Soit la bienvenue!

_________________
Push, push, push, rewind
« Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me.» 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jo ou les tumultes d'une vie moins ordinaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Interdit aux moins de 18 ans
» Réglage du PC pour consommer moins
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]
» Des réformes qui vont dans le sens du moins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life Is Strange :: Registre des habitants :: Présentations :: Fiches validées-