Partagez | 
 

 Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eleve
avatar

Eleve

Messages : 32
Côté coeur ? : -
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 06/12/2016
Emploi : étudiant

MessageSujet: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Mer 7 Déc - 20:43


Et si c'était par la fin que tout commençait ?


Il était encore tôt, ce matin là, mais il y avait déjà quelques activités aux alentours de Blackwell, qu'il s'agisse du ballet formé par les quelques véhicules qui allaient et venaient devant l'académie ou des quelques animaux qui s’éveillaient. Parmi toute cette fourmilière naissante, l’une des voitures se dirigea vers le parking avant de s’arrêter sur une place réservée aux personnes handicapées. Tel un vaisseau spatial, son coffre s’ouvrit en laissant échapper une petite lumière en révélant la présence d’un fauteuil roulant qu’un homme au teint hâlé s’empressait de déplier. Il le plaça ensuite face au passager assis dans le siège arrière, qui se laissa maladroitement tomber dessus.
Le jeune homme en profita pour le remercier avant de s’éloigner jusque vers la montée réservée aux personnes handicapées, puis il attendit que son chauffeur démarre avant de continuer.

Que d’organisation, juste pour éviter d’arriver en retard pour son premier jour de cours ! Il avait fallu qu’il se lève près d’une heure plus tôt que d’habitude, juste pour espérer être à l’heure à son rendez-vous qui devait le mener à bon port. Heureusement qu’il y avait un internat, au moins il pourrait dormir un peu plus et ne dérangerait personne pour aller en cours.
Tout en soupirant, il pénétra dans l’espace vert en admirant la statue qui trônait en son milieu.

– Ça, c’est quelque chose, dit-il pour lui même.

Il n’avait pas l’air d’y avoir encore du monde, mais cela ne saurait tarder. Et puis, les cours ne commenceraient pas avant quelques dizaines de minutes, il avait encore le temps d’admirer un peu le paysage et de se reposer. Il vérifia de nouveau son emploi du temps par la même occasion, mû par la peur stupide de tout nouveau qui avait peur de se retrouver dans la mauvaise classe dès le premier cours. Et puis, il fit quelque chose qu’il allait désormais répéter assez souvent dans les jours qui viendraient : il ouvrit son carnet, prit un stylo, et écrivit.

Un nouveau jour se lève
Le monde enfin s’éveille
Je sors de mon doux rêve
Et m’ouvre à ses merveilles

Pour entrer dans la danse
Il n’y a rien de plus excitant
Mais tout ça prend du temps
J’en ai bien conscience

Je ne sais pas quelle est ma place
Mais je le saurais bien assez tôt
A coup de pied, à coup de masse
Je me battrai s’il le faut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnel de l'école

Messages : 44
Côté coeur ? : Joyce Madsen
Age du personnage : 42
Animal Spirituel : Aigle Royal Américain
Date d'inscription : 17/11/2016
Emploi : Chef de la sécurité à Blackwell

MessageSujet: Re: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Lun 12 Déc - 15:48

Je faisais ma ronde du matin afin de m'assurer que tout allait bien pour cette journée de cours. Je devais m'assurer de la sécurité et du bien être des étudiants à Blackwell. Mon travail consistait à faire en sorte que tous les élèves de cette école arrivent et rentrent chez eux en bonne santé et que personne ne viennent perturber leur petite vie d'étudiant. J'étais dans ma routine, je venais de vérifier les dortoirs et je partais maintenant voir le campus pour vérifier que tout allait bien. Les élèves arriveraient d'ici peu et l'air était frais, pur comme toujours. Je m'approchais alors du parking pour vérifier qu'il n'y avait pas de voitures gênantes ou autres problèmes. C'est alors que j'aperçois un jeune homme au teint assez sombre qui était assit à écrire. Du moins, je l'ai vu assis mais j'ai très vite réalisé que ça n'était pas vraiment le cas lorsque je vis des roues à sa chaise. Il était donc paralysé des jambes? Du moins, je pense puisqu'il peut écrire et qu'il n'a pas un fauteuil électrique ou quelqu'un pour l'aider à se déplacer. Je ne l'avais jamais vu et j'étais tout de même surpris de le voir ici bien qu'il ait l'âge des autres jeunes ici présent. Il fallait donc que j'aille le voir, non pas pour le déranger, je pense qu'il a assez de soucis comme ça, mais c'est mon travail de savoir qui il est et aussi ce qu'il fait ici. Je m'approchais alors de lui et je passais devant lui en souriant.
Bonjour gamin. Nouveau ici? Je suis le chef de sécurité à Blackwell. Je viens donc essayer de comprendre un peu qui tu es, c'est pas toujours agréable d'être vu comme une potentiel menace, mais c'est mon métiers.
J'ai vu des choses si terribles qu'aujourd'hui, je me méfiais de tout, même d'un jeune homme en fauteuil roulant. J'ai un peu honte de moi même mais il faut bien assurer la sécurité dans l'enceinte de l'établissement afin que tous puissent vivre correctement.
Tu auras certainement besoin d'aide pour rentrer dans l'école et en sortir, hésite pas à me demander. J'ai fais l'armée alors des fauteuils, j'en ai monté...
J'étais un peu embêté de lui avoir dit ça, lui avoir rappelé son handicap.
J'imagine que ça doit pas être facile tous les jours. On devait avoir un passage handicapé mais les fonds pour le faire construire ont disparu en octobre... il s'est passé beaucoup de chose bizarre à cette période, je sais pas si t'as lu les journaux. Bref, si t'as besoin d'un coup de main, hésite pas, c'est mon travail. Je m'appelle David, David Madsen, tu trouveras mon numéro dans la brochure de l'école. Pour les dortoirs, c'est le même problème, je sais pas si tu vas vivre ici. En tout cas, bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleve
avatar

Eleve

Messages : 32
Côté coeur ? : -
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 06/12/2016
Emploi : étudiant

MessageSujet: Re: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Mar 13 Déc - 22:53

– J’suis tout nouveau ici, ouais m’sieur. Enfin, à peu près, précisa t-il en rangeant son matériel d’écriture. Je suis Maze Lewis, j’suis arrivé à Arcadia Bay hier depuis Atlanta. Normalement j’aurais dû ne commencer officiellement que dans deux ou trois jours, le temps que certains travaux soient finalisés d’après le directeur, mais mes parents n’ont pas pu faire autrement que de me mener ici. Au moins, il m’a dit que ma chambre de l’internat me serait accessible dès aujourd’hui. C’est déjà ça. Mais au besoin ma grand-mère habite ici, à Arcadia Bay, même si elle se fait vieille je sais qu’elle voudrait toujours s’occuper de moi, même si elle ne pourrait pas, et euh… Enfin bref.

Il lui montra son carnet de liaison et caressa machinalement ses cheveux.

– Vous faites votre boulot, rien de plus normal.

Maze apprécia du regard la petite montée qu’il aurait à franchir. Il était hors de question qu’il essaye de franchir les escaliers – tout du moins pour le moment – mais l’accès réservé aux personnes handicapées était impraticable, la faute à un ruban indiquant « travaux » qui entravait la pente.

– Je voudrais bien que vous m’aidiez à monter mon fauteuil, par contre. Je pourrais sans doute descendre les marches vu qu’il n’y en a pas beaucoup, mais pour ce qui est de les monter je ne maîtrise pas encore assez bien mon bolide pour ça. Je ne suis pas assez casse-cou non plus pour essayer sans fauteuil.

Il était toujours gêné de demander ça, mais quand il n’avait pas le choix…

–J’ai entendu parler de phénomènes étranges qui se sont déroulés, effectivement, mais quand ça s’est passé j’étais encore à l’hôpital. Ça a du être vraiment bizarre, vu comment ma grand-mère a réagi, mais euh… Il s’est passé quoi, exactement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnel de l'école

Messages : 44
Côté coeur ? : Joyce Madsen
Age du personnage : 42
Animal Spirituel : Aigle Royal Américain
Date d'inscription : 17/11/2016
Emploi : Chef de la sécurité à Blackwell

MessageSujet: Re: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Lun 26 Déc - 16:36

Je ne savais pas encore par où commencer, il s'est passé tellement de choses en Octobre. Je réfléchissais et je pensais alors à commencer par le plus évident.
Bah comme chose bizarre, t'as du entendre parler de la tornade. En Oregon, c'est pas courant, surtout hors saison. mais la veille il y avait eu deux lunes dans le ciel, je pensais devenir fou. Et puis de la neige alors qu'il faisait encore vingt degrés. Enfin voilà quoi, des trucs bizarres.
Je me plaçais alors derrière lui et prit son fauteuil en main avant de l'aider à monter les marches du bâtiment. Une à une, je l'aidais à gravir ce qui pour certains semblaient simple mais pour d'autres étaient un véritable calvaire. Ce n'était pas la première fois que j'aidais un handicapé à monter des marches, j'en ai vu pas mal sans jambes à l'armée. Quand je pense qu'on est la première puissances militaire et qu'on ne réfléchit même pas au retour des soldats dans le pays... Bref, mes fantômes me hantent mais ça n'était pas le moment. Je pensais alors au fait qu'il n'aurait dû arriver que d'ici quelques jours. Pourquoi arriver si tôt?
Dis moi, pourquoi es-tu venu aujourd'hui si ton arrivé officiel se faisait d'ici quelques jours?
On me reprochait parfois de vouloir en savoir trop mais je suis là pour ça après tout. Je connais les étudiants de Blackwell et la plupart d'entre eux préfèrent arriver le plus tard possible ou même ne pas arriver... bien qu'il soit vrai que d'autres sont des exemples mais bon. Il y a de tout et j'aimerai savoir ce qu'elle partie est-ce que ce jeune fait partit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleve
avatar

Eleve

Messages : 32
Côté coeur ? : -
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 06/12/2016
Emploi : étudiant

MessageSujet: Re: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Lun 9 Jan - 11:38

Maze nota mentalement tout ce que le gardien lui avait dit. A l’entendre, c’était carrément effrayant. Après avoir été témoin d’une double lune, d’une tornade et de la neige en pleine saison chaude, il y avait de quoi songer sérieusement à la Fin du Monde. Mais peut-être y avait-il une explication parfaitement logique à tout ça ? Le jeune homme se força à mettre cette interrogation de côté en se promettant d’y revenir plus tard. Pendant ce temps, Mr. Madsen l’avait aidé à gravir les marches une à une.

– Ce que je fais ici, et bien… Comme je vous le disais, je suis né et j'ai vécu à Atlanta. J’suis arrivé ici hier pour faire des études en informatique, étant donné que mes parents n’ont pas pu faire autrement. Le boulot, les finances, les horaires, tout ça, dit-il avec une pointe d’embarras dans la voix.

« Heureusement, c’est ma grand-mère qui a pu me réceptionner, mais juste pour une journée parce que sa maison n’est pas adaptée à mon handicap. J’ai d’ailleurs bien peur qu’elle se fasse un peu vieille, même si elle refuse de le reconnaître. », ajouta t-il en rougissant.

« Mais c’est quand même une sacrée grand-mère, hein ! C’est une hopie. Et quelle hopie ! Elle m'a raconté toutes les origines du peuple hopi et des habitants des pueblos d'Amérique du nord, ainsi que leurs traditions et toute la cosmogonie !»

On aurait dit que ses yeux pétillaient, tant la façon dont il évoquait ça était éloquente, presque avec ferveur.

« Mais je m'égare. Hum... Merci pour le coup de main, en tout cas. Oh, à propos ! Savez-vous ou se trouve cette salle, s’il vous plait ? » Lui demanda t-il en lui pointant son premier cours de la semaine. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnel de l'école

Messages : 44
Côté coeur ? : Joyce Madsen
Age du personnage : 42
Animal Spirituel : Aigle Royal Américain
Date d'inscription : 17/11/2016
Emploi : Chef de la sécurité à Blackwell

MessageSujet: Re: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Lun 9 Jan - 19:49


Content d'avoir pu aider ce jeune homme, je me frotter les mains en l'écoutant parler de son arrivé, sa famille. Je comprenais maintenant pourquoi il est venu si vite à l'académie alors qu'il ne commence que d'ici quelques jours, en effet, ne pas avoir une maison adapter à son handicap, ça doit pas être agréable. Je devrais prendre une mutuelle au cas, mon métier n'est pas sans risque après tout et même un accident de voiture ou autres et on se retrouve paralysé. Quand je vois ce gosse, je me dis que ça pourrait être Chloé dans un fauteuil et notre maison n'est vraiment pas faite pour vivre dans un fauteuil. Il faudra que j'en parle à Joyce.

Je reprenais alors mon sérieux quand il évoqua que sa grand-mère est une hopie? Cela me surprenait et attira toute mon attention.

Il me semblait que les hopis vivent en Arizona, dans le nord-est de l'état. Que vient-elle faire ici si lui de son peuple?

Je réfléchissais deux secondes afin de ne pas le vexer et je repris alors:

Serait-ce le manque de population de votre tribu? La colonisation et la conquête de l'Amérique n'ont pas fait que du bien, au contraire...

Moi qui ait fait la guerre, je comprenais très bien ce que représentait un massacre, mais à ce point la? Quand je pense à ces hommes qui sont arrivés ici, qui ont rendu esclaves ceux qui y vivaient avant de les anéantir presque tous... l'homme est le pire danger de l'homme.

Tu vas déjà en cours? Je pensais que tu commençais officiellement d'ici deux ou trois jours? Tu devrais peut-être en parler avec le directeur avant mais bon. Si tu veux aller voir le directeur, c'est la porte juste à droite à l'entrée, à cette heure-ci, il doit déjà y être pour faire de la paperasse. Quant à ta salle de cours, suis le couloir à gauche. Tu passeras devant les salles 110 et 111 qui seront sur ta gauche, c'est des salles utilisés en plus parfois, pour les examens ou des travaux de groupes quand à ta droite, il y aura la cafétéria et les cuisines. Tu continues au fond du couloir et après tu vas à droite, tu auras la salle 113 sur la gauche et celle juste après, c'est la salle d'informatique. Je pense pas pouvoir être plus clair que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleve
avatar

Eleve

Messages : 32
Côté coeur ? : -
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : Cheval
Date d'inscription : 06/12/2016
Emploi : étudiant

MessageSujet: Re: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Lun 9 Jan - 22:47

– Ma grand-mère et sa famille ont une sacrée histoire derrière elles, dit Maze en souriant. Ils ont fait les quatre-cent coups depuis plusieurs générations. Elle m’a offert une véritable encyclopédie qui relate toute l’histoire du peuple Hopi et de notre famille depuis la cosmogonie jusqu’à Dan Katchongva et un peu après, lorsqu’elle a rencontré mon grand-père et a décidé de le suivre. Je pourrais tout vous raconter – je la connais par cœur – mais ça prendrait beaucoup trop de temps.

Le jeune homme observa les quelques élèves qui commençaient à affluer, puis continua.

– Sinon, euh… En fait, je préfère aller voir directement mes professeurs et ceux qui seront mes camarades pour cette année. Me présenter, prendre le bain, tout ça. Je déteste rester inactif, surtout depuis que je suis handicapé. Mais vous avez raison, je ferais mieux de me signaler d’abord au directeur.

Oups. Ça, il n’y avait pas pensé ce matin. Il ferait mieux de faire comme ça, ça évitera les incidents diplomatiques. Il consulta sa montre pour vérifier l’heure et profita qu’un élève ait laissé la porte ouverte pour s’engouffrer à l’intérieur.

– Oh, et avant que j’oublie. Merci beaucoup, monsieur! Il fit un grand sourire, reconnaissant pour son aide précieuse et pour son bavardage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnel de l'école

Messages : 44
Côté coeur ? : Joyce Madsen
Age du personnage : 42
Animal Spirituel : Aigle Royal Américain
Date d'inscription : 17/11/2016
Emploi : Chef de la sécurité à Blackwell

MessageSujet: Re: Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]   Mar 10 Jan - 0:03


Ce gosse à l'air d'avoir une sacré culture, ça fait plaisir à voir, on dirait bien qu'il ne fera pas partit de ma liste des élèves perturbant. Moins de travail pour moi, ça me va très bien, j'ai déjà des cas assez particulier à gérer ici et à la maison...

Hésite pas si un jour tu as du temps, ça me ferait plaisir d'en apprendre plus sur les origines des hopis et donc de l'Amérique.

Il expliquait alors qu'il n'aimait pas être inactif depuis qu'il est handicapé, ce n'est donc pas de naissance. J'ai du mal à savoir si je dois trouver ça encore plus triste ou pas. Naître handicapé, après tout, on doit s'y habituer vite, le devenir, il y a tout à réapprendre et ce passé que l'on recherche. Pauvre gosse.

J'ai eu des frères d'armes à l'armé qui se sont retrouvé en fauteuil aussi après avoir perdu leur jambe sur une mine ou une autre de ces abominations, ils étaient comme toi, hyper-actif. En tout cas, bon entretien avec le directeur et de rien. On se reverra plus tard.

J'allais pouvoir reprendre ma journée habituelle, vérification des salles, des toilettes, gymnases etc tandis que ces jeunes étudient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Et si c'était par la fin que tout commençait ? [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» je croyais que c'était terminer...
» Ce n'était pas le moment de me déranger ! || PV Ginny Weasley
» Le moment était mal choisi [PV Robin-Edward]
» Il était une fois Sophie la girafe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life Is Strange :: Arcadia Bay :: Blackwell Academy :: Extérieur-