Partagez | 
 

 pretending to not feel alone // pv: caddie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 15
Côté coeur ? : célibataire.
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : chat roux
Date d'inscription : 10/10/2016
Emploi : étudiante

MessageSujet: pretending to not feel alone // pv: caddie   Lun 28 Nov - 15:11

pretending to not feel alone

ft. caddie


« life can be cruel if you're a dreamer »
Pourtant elle ne pensait pas que sa soirée allait se terminer comme ça.
Une journée qui avait été comme une autre, en cours où on ne la voyait jamais, comme d'habitude, puis chez elle, à réviser ou se reposer, toujours seule. Ca aurait été trop beau, en même temps, cela faisait bien deux semaines que sa mère n'avait pas fait de crise. Juste des petites où elle s'énervait contre la télé ou la cuisine, mais rien de violent ou inhabituel pour la rousse. Mais aujourd'hui allait être différent.

Elle s'endormait presque devant la télé quand sa mère commençait à hausser seule le ton dans la cuisine. Surement le repas qui l'énervait encore, se disait Emily, sereine. Puis là, sa mère arrivait en trombe dans le salon et lui jeta quelque chose de lourd, presque au visage, qui la fit sursauter. Une cuillère. "Maman? Que..?" "Je t'avais dit de bien ranger les couverts. Et la cuillère, elle était avec les fourchettes! Tu me fais chier!" "Maman, c'est rien. Je ferais attention, t'inquiète pas..!" Disait-elle, la voix douce et rassurante, encore un peu dans les vappes, elle qui s'endormait il y a quelques minutes. Elle ne prenait même plus compte des vulgarités et insultes de sa mère, habituée. Malheureusement. "Il faut que tu m'écoutes, il faut que tu m'écoutes!" Emily se levait alors, allant poser ses mains sur les bras de la femme pour tenter de la calmer. "Mais je t'écoutes maman. Ca arrive de se tromper. Toi aussi ça t'arrives des fois, c'est normal. Tu te souviens, un jour tu m'avais servi de l'eau dans un verre de vin au lieu d'un verre normal, on en avait rigolé, non?" Mais cet exemple fit vivement réagir la mère, cette dernière la poussant violemment. "C'était une grosse erreur! Je dois pas t'inciter à boire! Tu ne dois pas boire, Emily!" La rousse revenait vers elle malgré tout. "Mais tu ne m'incites pas à boire, maman..!" "Mais tu bois, hein? Tu bois quand même?" "Ben..." Elle ne pouvait pas lui mentir... "Tu bois dans mon dos, c'est ça hein?!" "Mais non..! Je.." Mais trop tard. Soudainement, un coup était parti. Un poing au visage, presque dans l'oeil d'Emily, mais si fort et rapidement qu'elle en tomba sur les genoux. "Maman..!!" Elle sentait son arcade chauffer, la faire souffrir de douleur, et vit du sang sur ses doigts lorsqu'elle tâta la plaie. Mais la mère ne réalisait rien, et continuait. "T'es qu'une salope de me trahir comme ça!" Et elle lui donna un autre coup, encore plus violent. Profitant qu'elle soit à genoux face à elle pour lui donner un coup de pied dans le ventre, la faisant tomber à terre, hurlant de douleur. Une côte y était passé, c'est sûr. Elle avait si mal. S'était bien la première fois qu'elle lui faisait aussi mal, et malheureusement, elle n'avait pas terminé...
Elle attrapait son avant-bras, la forçait à se relever et la serrait fort, si fort qu'elle en sentait ses larmes couler de douleur. "Arrête, tu me fais mal!!" Mais elle n'écoutait rien. C'est presque si elle ne l'entendait pas, en fait. "Tu n'as pas honte de me faire ça, hein?! Je t'ai toujours fait confiance, mais t'es comme ton père!!" A ces mots, Emily se figea. S'était bien la première fois qu'elle parlait de son père depuis son décès. Et en mal... S'en était de trop. "Tu vas trop loin, je m'en vais..." "Non, tu n'as pas le droit, tu restes ici!!" Mais malgré les hurlements de sa mère, la rousse réussissait à libérer son bras et allait en vitesse dans sa chambre, s'y enfermant pour préparer des affaires. De l'autre côté, sa mère frappait à sa porte, la tambourinait, et hurlait. C'est en retenant ses larmes que sa fille préparait son sac à dos, si secouée qu'elle en prenait ce qu'elle trouvait sans réfléchir. Pantalon, pull, peluche, à manger, son chargeur de téléphone, ses écouteurs, de l'argent, etc... Et finalement, après avoir poussé un long soupir lorsqu'elle fut sur le point de partir, elle prit son courage à deux mains et poussa la porte. Sa mère était toujours là et hurlait si fort qu'elle en serra le coeur de la rousse, qui avait toujours eu peur des bruis sourds. "Tu ne pars pas!! Et puis tu vas aller où, hein?! Tu n'as personne, à part moi!! " C'est finalement arrivé à la porte de la maison qu'elle lui répondait: "Vas te faire foutre."

Dans le bus, elle retenait ses larmes, serrait les dents et tenait sa côté qui lui faisait affreusement mal. Mais elle ne pouvait pas aller à l'hôpital. On lui demanderait qui lui a fait ça, et si elle dénonçait sa mère, elle serait séparée d'elle, et où elle irait..? Et le pire, c'est que sa mère avait raison,elle n'avait personne. Pas de meilleure amie sur qui compter, ou juste un ou une amie de confiance. Quoi que... Il y avait bien quelqu'un. Mais... S'était si particulier avec elle. Ce n'était pas vraiment une amie, elles étaient proches, mais il y avait quelque chose d'étrange entre elles... Et ce dont elle était sûre, c'est qu'elle pouvait lui faire confiance. Alors... Pourquoi pas essayer.
Ainsi, elle était aller jusque chez elle, le pas lent de douleur et complètement tremblante, les yeux brillants de larmes. Par chance, elle croisa quelqu'un du bâtiment qui rentrait aussi, la laissant ainsi par la porte principale. Elle avait eu du mal avec les escaliers, mais avait réussi à aller jusque la porte de la blonde. La jeune rousse poussa alors un autre soupir face à la porte, hésitante, mais tellement à bout. Alors elle frappa, espérant de tout son coeur que la blonde soit là.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malformedhead.tumblr.com/


Invité
Invité


MessageSujet: Re: pretending to not feel alone // pv: caddie   Mar 29 Nov - 15:02

Cadie & Emily

« Are you gonna stay the night? »

Il n’était pas rare qu’à l’appartement des deux meilleures amies, la fête batte son plein. Au plus grand damn des voisins qui n’avaient cessé d’appeler les policiers pour se plaindre de leurs tapages nocturnes. Par chance pour les deux jeunes filles, un des nombreux plans culs de la brune se trouvait être un haut gradé de la station de police aussi, hormis leur demander de baisser un peu le volume, aucune autre menace n’était mise en place contre elles. Ce soir ne faisait donc pas exception et très vite la musique avait raisonner dans tout le bâtiment, les invités se pressant pour venir s’amuser chez les deux étudiantes. L’alcool avait coulé à flot, quelques joints avaient tournés, pourtant la blonde n’avait touché à ni l’un ni l’autre ce soir. Comme si son instinct lui avait dit qu’il valait mieux qu’elle évite toutes substances aujourd’hui. Elle avait bien fait. De toute façon ça ne l’avait pas empêché de s’amuser autant que les autres, dansant stupidement pour faire rire la gallérie.
Elle n’entendit pas frapper à la porte avec la musique. C’est l’un de ses invités qui ouvra et vint la chercher. Sourire aux lèvres, elle se faufila jusqu’à l’entrée pour découvrir Emily, le visage en sang, l’arcade gonflé. Son cœur se serra aussitôt et son sourire disparu bien vite. Elle lui fit signe d’attendre une seconde, se doutant que la situation était on ne peut plus sérieuse. Revenant vers son salon, elle coupa la musique malgré les protestations de ses invités. Décrochant de sa meilleure amie le mec qui était en train de lui rouler une pelle, elle afficha une mine dégouter avant d’attraper plusieurs personnes et de les foutre à la porte sans la moindre douceur.

« Tout le monde dégage, la fête est finie! »

De longues plaintes et soupirs se suivirent, mais la blonde ne lacha pas le morceau, foutant un à un tous les récalcitrant qui tentaient de rester. Comprenant rapidement la situation, June lui laissa l’appartement, s’éclipsant avec le mec qui l’embrassait juste avant, au grand damn de sa meilleure amie qui ne sentait pas trop le jeune homme. Retournant à l’entrée, elle attrapa doucement la main d’Emily pour fermer derrière elles.

« Désolée du bordel du coup… »

Ouais entre les bouteilles, les verres, les mégots… c’était badgad. Elle tenta de ranger brievement et aéra un peu pour retirer l’odeur de joint et de clope, reportant finalement son interet sur la jolie rousse, attrapant avec précaution son visage, la faisant s’assoir sur le canapé.

« Tu as deux minutes pour m’expliquer tout ce qu’il s’est passé Em’. »

La mine inquiète de la blonde parlait pour elle. Elle ne la quittait pas des yeux alors qu’elle se levait chercher de quoi nettoyer le sang et la désinfecter, commençant avec douceur pour ne pas réveiller encore plus la douleur.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 15
Côté coeur ? : célibataire.
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : chat roux
Date d'inscription : 10/10/2016
Emploi : étudiante

MessageSujet: Re: pretending to not feel alone // pv: caddie   Mar 29 Nov - 17:08

pretending to not feel alone

ft. caddie


« life can be cruel if you're a dreamer »
Elle était tellement ailleurs lorsqu'elle était arrivée qu'elle n'avait même pas remarqué la musique, le garçon qui lui ouvra la porte la tirant de ses pensées. S'était qui lui? Elle en fronça les sourcils, puis voyait tout le monde derrière lui et entendait la musique forte. Trop forte, et de sa phobie, elle fit un pas en arrière, serrant sa taille de ses bras, refusant de suivre l'invité qui lui proposait de rentrer. Pourtant, la musique forte en soirée ne faisait pas d'effet à sa phobie habituellement, mais là, tellement sous le choc et fatiguée, elle ne supportait pas. Surement bien éméché, il avait vite abandonné, la laissant plantée là. Mais heureusement, la petite rousse voyait Caddie au loin, cette dernière ayant eu le sourire directement effacé en la voyant. C'est vrai, son arcade devait être en sale état et surement gonflé depuis le coup... A partir de là, tout est aller vite. La musique s'était coupé, tout un tas de personne étaient poussé dehors, et même la colocataire de la blonde qu'Emily avait pu voir passer. Pendant ce temps, elle attendait dans un coin, ses propres bras toujours autour d'elle, et elle se serrait, protégeant sa côte abîmée au cas ou elle se ferait bousculée, mais également parce qu'elle était complètement perdue. Et même apeurée, en voyant toutes ces personnes la fusiller du regard, car s'était un peu de sa faute si ils devaient partir... Alors elle baissait les yeux sans rien dire, toujours aussi tremblante.

Puis là, Caddie revenait, et directement, lorsqu'elle avait pris sa main et l'avait guidé à l'intérieur, Emily pouvait sentir un poids énorme se retirer de ses épaules, et se retenait de pleurer à nouveau, tellement rassurée. "Désolée du bordel du coup…" "C'est... C'est pas grave." Elle la laissait la guider jusque le canapé, s'y asseyant doucement, sa côte lui faisant mal sans arrêt, même lorsqu'elle respirait. Il suffisait d'une inspiration trop forte et s'était comme un coup d'éclair qui la prenait. "Tu as deux minutes pour m’expliquer tout ce qu’il s’est passé Em’." Elle avait l'air tellement inquiète, la voir comme ça lui réchauffait le coeur, au moins quelqu'un qui faisait attention à elle... Doucement, pendant que Caddie était aller chercher... Chercher quelque chose, Em' retirait son manteau et son écharpe, les posant sur son sac à dos au pied du canapé. Et finalement, la blonde revenait avec du désinfectant, de quoi soigner son arcade. Et elle n'eût pas le temps de répondre à ces deux minutes qu'elle serra les dents en sentant le désinfectant dans as plaie, la rousse agrippant directement la jambe de la blonde. D'habitude sa mère lui faisait plutôt des bleus, ce genre de blessure, elle y était beaucoup plus sensible. "Je... C'est ma mère... Elle a fait une grosse crise et j'ai dû partir, sinon... Enfin... Bref." Elle ne savais pas comment ça aurait pu terminer si elle était resté. "Merci de m'avoir laissé entrer en tout cas, je voulais pas gâcher ta fête..." Sans s'en rendre compte, elle avait gardé sa main sur la jambe de Caddie, l'agrippant de temps en temps lorsqu'elle sentait une douleur lui tirer, mais sinon, elle la laissait simplement sur elle.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malformedhead.tumblr.com/
 

pretending to not feel alone // pv: caddie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life Is Strange :: Arcadia Bay :: Habitations :: Appartement de Cadie Dawson et June Matthews-