Partagez | 
 

 As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 282
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Mar 1 Nov - 18:10



Pricefield ♪ You're all that I see




14 février. Saint Valentin.

Ok. J’ai calculé mon coup depuis quelques temps. J’inspirais profondément. J’ai du faire un long travail de négociation avec la punk pour la convaincre de me laisser conduire son pick-up. Et de là avait commencé un long et odieux mensonge rempli de magouille et de manipulation. Je sais que c’est mal, mais c’est pour une bonne raison. Je ne mentirai jamais gratuitement à Chloé, je sais à quel point elle a horreur de ça, à quel point elle est traumatisée par la trahison. Non, je lui ai simplement fait croire que j’avais du remonter à nouveau dans le temps pour la sauver et qu’il fallait à tout prix qu’elle quitte la ville pour au moins la journée, le temps que le danger à son encontre s’éclipse. J’étais restée volontairement floue, prétendant quand elle tentait de m’interroger que je ne voulais pas me rappeler de cette atrocité. Je me suis d’ailleurs trouvée un étrange talent de comédienne. Peut-être qu’au fond c’est simplement parce que ce n’est pas de la comédie, je l’ai vu mourir tant de fois que cette simple idée réussit à me mettre naturellement dans des états impossibles…

C’est donc en profitant de sa confiance en moi que je conduisais en direction de Portland. Je ne lui avais parlé en rien de notre destination, prétendant simplement conduire le plus loin possible, feignant de ne pas entendre ses questions quand elle me demandait durant le trajet ou on allait. Bon ok, je n’avais pas trop réfléchi à cette partie-là… De toute façon, les panneaux annonçant Portland se multipliaient alors elle devait bien se douter. J’étais on ne peut plus tendue et elle devait bien le voir, seulement ce n’était pas pour les raisons qu’elle soupçonnait. Depuis quelques temps, la simple présence de la punk arrivait à me mettre comme ça, dans ce drôle d’état, un mélange de stress et de joie. Je n’arrivais pas tellement à trier le flot de pensée qui m’envahissait dès que mon regard avait le malheur de se poser sur elle. Depuis octobre, depuis nos retrouvailles, depuis tous ces évènements, tout était tellement flou vis-à-vis d’elle. Je sais pourtant que ce que je ressens est plus fort qu’une simple amitié, je sais que j’ai des sentiments romantiques pour ma meilleure amie, mais non, je ne prévois pas de lui faire une déclaration cheesy le jour de la saint valentin. Je n’ai pas envie de tout risquer entre nous, et c’est beaucoup trop cliché, je suis sûre qu’une anarchiste comme elle n’aimerait pas du tout.

On arrive finalement à Portland et je finis par me garer sur le premier parking de libre.

« Tadam ! Depuis le temps qu’on a dit qu’on irait ! » lachais-je en détachant ma ceinture.

Je me tournais finalement gravement vers elle, anticipant de loin ce qu’elle s’apprêtait à me dire.

« Et non, pas de boite de strip tease. Et non, je n’ai pas rewind pour savoir que tu allais dire ça ! »

©clever love.

_________________



"Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary Punk Ghost
avatar

Scary Punk Ghost

Messages : 85
Côté coeur ? : Does a missing love can leave a place to another one which is blooming again from the past ?
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : Morpho bleu
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : None
Localisation : Très certainement dans ma piaule entrain de fumer.

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Mar 1 Nov - 23:20



[Maxi-Pad] Rescue or date ? Head or tail ?




Friday 14th february. Morning (10am).

[Compteur de morts : 1 ?]

Jamais je ne m’étais clairement intéressée à la Saint Valentin. Je n’avais jamais réellement été en couple, ou du moins, en couple avec quelqu’un que j’aimais vraiment. Je me voyais mal offrir un bouquet de rose et du chocolat à Rachel. Alors je ne m’attendais pas à faire un truc particulier pour ce jour, juste bousillé la soirée « romantique » au drive-in, de Warren. C’est pourquoi je comptais pas bouger…Et je fus plus que choquée quand Max vint me voir paniquée. J’eu du mal à comprendre ce qui se passait et encore maintenant j’ai du mal.

Max clamait qu’un grand danger me guettait si je restais à Arcadia Bay, et remuée comme elle était je n’avais pas de mal à le croire. En même temps la pauvre en avait vu… Qu’est ce qu’elle avait encore du subir… ? Etait-ce cet enfoiré de Nathan ? Un accident ? Merde, elle avait du rewind… j’espère juste que ça allait pas de nouveau emmener une tornade ou je ne sais quoi dans la ville. Fuck. Et moi qui croyait que tout, ou presque, s’était arrangé. Je me vidais de mon sang, et elle me pressa pour qu’elle prenne le volant de mon pick-up. Habituellement, je détestais que quelqu’un conduise ma bonne vieille bagnole, et j’avais commencé à rechigner un peu quand elle me l’avait demandé. Toutefois vu comment elle insistait, je préférais l’écouter. Est-ce que j’avais eu un accident de voiture ? Rien que l’idée me rendait encore plus mal en point, ne pouvant m’empêcher de penser à l’accident de mon père.

Une fois en route, le matin, je ne pouvais m’empêcher de poser diverses questions à Max sur les raisons de notre soudain départ. Elle m’en disait que très peu, restant vachement flou et j’avais du mal à la suivre… enfin, je comprenais si elle voulait pas en parler… merde, je voulais pas que cette semaine maudite se répète, et tout le long du chemin, j’étais perdue dans mes pensées. J’avais de nouveau l’impression que cette putain d’épée de Damoclès était au dessus de ma tête et c’était tout sauf agréable. Moi qui voyais enfin le bout du tunnel, qui arrivait enfin à remonter la pente, qui espérais un avenir meilleur et heureux aux côtés de ma meilleure amie, de nouveau tout s’effondrait et je recommençais à douter. Est-ce que cette fois-ci je vais survivre ? Ma meilleure amie à des supers pouvoirs, mais sérieusement, je préférais mourir au lieu que la ville subisse de nouveau une tornade et des pertes. J’avais vu la désolation que cette tornade avait causé par ma faute… et encore, la majorité des habitants avaient pu évacuer, on aurait peut être pas cette chance une deuxième fois. Alors je restais silencieuse, lui posant de temps en temps des questions qui me traversait l’esprit.

- Max… tu crois que ça va recommencer ? Tout ça… ? J’ai pas envie que la ville… que toi… vous en subissiez les conséquence de nouveau, par ma faute…

Me mordant la lèvre, je regardais l’extérieur, espérant simplement que la poisse ne nous suive pas. Etais-je réellement destinée à mourir ? J’avais eu une vie de merde jusqu’au bout, juste par-ci et là éclaircie par des rayons de lumière tel que Rachel et Max. Mais les bonnes choses ne duraient pas. Très vite, je voyais des panneaux vers Portland et je me disais juste que c’était ta route, ou que tu préférais passer par des routes rapides pour nous éloigner le plus d’Arcadia Bay. Toutefois, une fois arrêtées, je tiquais, tu comptais t’arrêter à Portland ? Pourquoi ? Bien vite tu m’expliquais la raison et je ne pouvais m’empêcher de lâcher un doux sourire. Si tu voulais me changer les idées et me faire oublier tout ces soucis causés par ta soudaine révélation c’était parfait. Riant doucement, trouvant adorable la façon dont tu te souciais de cela, je m’apprêtais à lancer une remarque sur ces fameux bars de strip tease mais tu m’arrêtais en plein dans ma phrase, me faisant cligner plusieurs fois des yeux surprise.

- Damn Caulfield tu commences à lire en moi comme dans un livre ouvert. Shit ma couverture de punk mystérieuse est foutue en l’air, comment je vais te draguer maintenant ?

Ponctuant cela par un rire, essayant de me détendre et d’éviter de penser à mon cruel destin, je regardais autour de moi, essayant de voir les boutiques à proximité, mais au final, je préférais te demander directement.

- Bien… une idée de première destination en tête Super Max ?  T’as décidé d’annuler ton rendez-vous romantique avec Waldo pour passer la journée avec moi ou bien ?

Soudainement je me rappelais que je devais être ici ce soir. Pour pourrir ce dit rendez-vous. Shit. Brooke. Je prenais vite fait mon téléphone, pianotant dans mon langage sms habituel.

[SMS Brooke 10 ] Hi. Sry, Max m’a trainée a Portland. J’pourrais ps vnir te cherchée tonight. Ps sur quel aille en rdv avec Warren. Jte tien au courant !


©clever love.

_________________
It has been said something as small as the flutter of a butterfly’s wing can ultimatly cause a typhoon halfway around the world.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 282
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Jeu 10 Nov - 22:47



Pricefield ♪ You're all that I see




Je savais que si Chloé découvrait le pot aux roses pour la saint Valentin, j’en entendrais parler jusqu’à mon dernier souffle et même après. J’avais donc préféré mettre en scène tout un stratagème pour sauver un peu le peu de fierté que je possédais et ne pas lui donner une raison de comprendre que je voulais bel et bien avoir un genre de rencard avec elle. On ne peut pas dire que je sois une spécialiste, n’ayant jamais accepté la moindre invitation de Warren (avant sa dernière, je devais d’ailleurs le voir ce soir même, même si à mes yeux c’était en toute amitié.) et n’ayant jamais invité qui que ce soit. Qui plus est j’étais persuadée que si j’avais trouvé le courage nécessaire pour l’inviter de front, elle aurait refusé et aurait été on ne peut plus gênée. Sous ses airs de punk, elle n’était pas aussi badass qu’elle aimait le faire croire, je me souvenais très bien à quel point elle avait été embarrassée lorsque j’avais relevé son défi et que je l’avais embrassé par surprise. Elle s’était cachée derrière des moqueries mais je n’étais pas aveugle.
Quoi qu’il en soit, je m’en voulais totalement de l’avoir mis autant en alerte, la voyant clairement stressée autant que moi (mais pour différentes raisons) tout le long du voyage. « - Max… tu crois que ça va recommencer ? Tout ça… ? J’ai pas envie que la ville… que toi… vous en subissiez les conséquence de nouveau, par ma faute… » Je jetais un bref coup d’œil vers elle et manquais de craquer plus d’une fois et de lui avouer tout mon odieux mensonge, mais je tenais bon. Je me contentais de répondre que tout irait bien. Bien sûr que tout irait bien, je n’avais pas réutilisé mon pouvoir depuis mon dernier énorme rewind, depuis cette fois où j’avais découvert que mes pouvoirs étaient bien plus puissant que tout ce que j’avais pu soupconné. Malheureusement son utilisation avait rayé à moi comme à toute la ville certains souvenirs et peut être n’était-ce pas une mauvaise chose au fond.

Lorsqu’on arrive finalement et que je descend de la voiture, je ne peux m’empêcher de sourire en l’entendant rire. Après tout le voiture sous haute tension, je sentais mon estomac se desserrer un peu. Ce fut à mon tour de rire quand elle se mit à papillonner des yeux, surprise que je la connaisse autant. « Damn Caulfield tu commences à lire en moi comme dans un livre ouvert. Shit ma couverture de punk mystérieuse est foutue en l’air, comment je vais te draguer maintenant ? » Wowser calm down Max. Je sens mon cœur s’emporter un peu à ses mots, je sais que ce n’est que ses plaisanteries habituelles mais dernièrement elles m’atteignent bien plus.

« I knew you wanted to kiss me again, I guess you’re stuck with the double dare ! »

J’esquisse un petit sourire moqueur. Comme toujours je rentrais dans son jeu, c’était plus fort que moi, mais c’était bien trop tentant pour résister. « Bien… une idée de première destination en tête Super Max ? T’as décidé d’annuler ton rendez-vous romantique avec Waldo pour passer la journée avec moi ou bien ? » Je relève un sourcil à sa question.

« Tu t’en souviens ? Je pensais que tu n’écoutais qu’à moitié, mais non, je le vois bel et bien ce soir, et ce n’est pas un rendez vous romantique... »

Je soupire longuement avant de la fixer attraper son téléphone pour envoyer un sms à quelqu’un, ce qui tique aussitôt ma curiosité maladive, et allume également une petite touche de jalousie en moi. Me pinçant les lèvres, ce fut plus fort que moi, je tentais de regarder mais le temps de voir elle avait déjà éloigner le téléphone.

« Wowser Chloe, are you planning a date with someone when you’re with me? »

Peut être pas la façon la plus subtile pour demander mais qu’importe. La simple idée qu’elle puisse voir quelqu’un quand moi je serai avec Warren me tordait l’estomac. C’était peut-être hypocrite au fond même si pour moi ce « rendez vous » était tout ce qu’il y a de plus amical, deux amis profitant d’un film ensemble. Il l’avait bien mérité après tout ce qu’il avait fait pour moi, même pour nous.

« Autrement, tu peux te détendre, tout ça n'était qu'une excuse pour t'emmener ici sans que tu te doutes de rien.... SURPRISE? Et... je pensais t’inviter te gaver de donughts, mais peut être tu veux garder la ligne pour ton rencard ? »

©clever love.

_________________



"Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary Punk Ghost
avatar

Scary Punk Ghost

Messages : 85
Côté coeur ? : Does a missing love can leave a place to another one which is blooming again from the past ?
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : Morpho bleu
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : None
Localisation : Très certainement dans ma piaule entrain de fumer.

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Jeu 10 Nov - 23:43



[Maxi-Pad] Rescue or date ? Head or tail ?




Friday 14th february. Morning (10am).

[Compteur de morts : 0]

Je me retenais de grimacer, me demandant sérieusement si Brooke pourrait se déplacer si ce soir ça se tenait. Mais sérieusement, elle comptait tout de même pas se la couler douce avec le geek ce soir après cet énième événement qui nous avait mené ici. Je la voyait mal le faire, enfin, j’étais sa meilleure amie, sa meilleure amie d’enfance même, qui penserait à aller à un putain de rendez-vous si sa meilleure amie était en danger de mort ?! Ou alors elle devait réellement vouloir la queue de ce puceau. Je ne savais cependant pas quoi répondre à ta remarque sur notre double dare… tu ramenais ça sur le plateau ? Ca faisait presque cinq mois ! A croire que c’était toi que ça avait marqué, mais mon visage réfléchis suite à cela se décomposa bien vite lorsque tu me confirmais que tu voyais l’autre teubé, un froncement de sourcil prononcé prenant place alors que je déblatérais l’air rageux.

- What ?! Arg. On a déjà parlé de ça Max merde. T’es aveugle, un rendez-vous le soir de la Saint-Valentin crois moi c’est tout sauf amical. M’enfin, si tu le dis. I just guess that Warren is into girl-on-girl action.

Levant les yeux au ciel et croissant les bras, je me retenais de créer un nouveau drama, profondément vexée par ton comportement et l’attitude sassy que tu prenais. « Tu écoutais que d’une oreille », mais oui mon cul, c’est pas comme si on s’était envoyées chier et que je t’avais fait la gueule et le silence radio pendant ce temps là. Ressortant mon portable, ne faisant même pas attention à toi, j’écrivais de nouveau à Brooke.

[SMS Brooke 10am23] Ouai, elle va o rdv. A se soir si tu peu. a+

Rangeant mon téléphone directement dans ma poche arrière de nouveau, je relevais le regard vers toi, m’attendant à ce que tu défendes de nouveau le geek, bien que le fait d’avoir de nouveau risqué de frôler la mort me donnait tout sauf envie de me prendre la tête avec toi, mais on partait sur un terrain glissant.

Et à ce moment là tu trouvais juste à me demander si MOI j’avais pas un rendez-vous ce soir. Me faisant claquer la langue d’agacement, j’essayais de répondre le plus posément possible, la jalousie me rongeant clairement.

- It’s the pot calling the kettle black Max ! YOU are planning a date with Waldo when you’re with your best friend in a mortal danger ! Anyway. What if I do ? I can say « It’s friendly and no more ».

Et au fond, c’était vrai, j’étais loin d’être intéressée par Brooke, et je pense que c’était la même pour elle, puis de toute manière, j’étais loin d’être prête à engager une relation et tu devais être la première au courant. Dans tous les cas, cette fois-ci j’étais même plus déterminée à m’incruster, non, j’étais clairement déterminer à leur pourrir. Jeaoulsy is a bitch, so here I am. Je voulais à tout prix éviter de faire une scène mais tu jouais avec mes nerfs et j’avais l’impression que tu n’étais pas au courant. Tendue comme pas possible, tu crachais alors enfin le morceau au sujet de toute cette fuckin’ mascarade. Te fixant les yeux écarquillés, le temps de bien procéder l’information, je savais pas si je devais me trouver encore plus énervée que tu te sois foutue de ma gueule sur quelque chose d’aussi grave ou bien soulagée. Serrant les dents et fixant le sol, je finissais par longuement soupirer, résignée. Je voulais être plus réfléchies et moins agressive, et après tout ce que tu avais fait pour moi, je voulais pas te pourrir encore plus. Puis au fond… c’était pas partit d’une mauvaise intention. Mettant mes mains dans la poche de ma veste, je te regardais de haut en bas, essayant de comprendre le fond de tout cela. Pourquoi tu voulais m’amener ici ? A ce moment précis ? Et surtout en voulant me faire une surprise ? C’était genre, vraiment un rendez-vous pour la Saint-Valentin ou alors tu voulais juste sortir avec moi en toute amitié et aujourd’hui c’était le plus simple car tu aurais pas à faire trente-six milles allez retours à Portland car tu avais prévu d’y aller durant la soirée ? Au fond, j’avais même pas envie de connaître la réponse, car l’une me mettait légèrement mal à l’aise, et l’autre j’avais juste l’impression d’être utilisée. Te tournant le dos et commençant à marcher vers les boutiques, je te parlais, bien plus posément.

- Don’t have your finger in one more pie Max. You'll end up burning yourself. If you wanted a date with me, you could have ask me, as if I can say "no" to your dork face. So…? Where’re these doughnuts ? And I don’t care, it will be eliminated with some “sports”.

Quoi ? J’avais le droit de te faire chier un peu à mon tour non ? Je retenais juste un léger rire, ayant juste peur de la réaction que tu pourrais avoir, je pouvais être tellement désagréable parfois. Mais en même temps avec les coups que tu m’avais fait, d’autres à ma place auraient pu perdre leur sang froid.


©clever love.

_________________
It has been said something as small as the flutter of a butterfly’s wing can ultimatly cause a typhoon halfway around the world.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 282
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Ven 11 Nov - 0:50



Pricefield ♪ You're all that I see




Peut-être avais-je été un peu trop loin pour la ramener ici ? Certainement, lui faire croire qu’elle était en danger et que j’avais du utilisé mon pouvoir pour la sauver était peut-être un peu poussé après tout ce qu’on avait vécu. J’aurai pu réfléchir à une autre solution et je me notais mentalement de réfléchir à quelque chose de plus simple pour la prochaine fois que j’aimerai la surprendre un peu. Quoi qu’il en soit, Chloé sembla on ne peut plus tendu lorsqu’on aborda le sujet de Warren. Je ne sais pas pourquoi elle se mettait dans un tel état dès que j’évoquais le geek. « What ?! Arg. On a déjà parlé de ça Max merde. T’es aveugle, un rendez-vous le soir de la Saint-Valentin crois moi c’est tout sauf amical. M’enfin, si tu le dis. I just guess that Warren is into girl-on-girl action. » Je soupirais longuement, levant les yeux au ciel, croisant les bras sous ma poitrine. C’est vrai que le sms qu’elle lui avait envoyé juste après notre baiser l’avait pas mal refroidi, le pauvre. Je devais reconnaitre que sur le coup, quand je l’avais appris, j’avais été assez amusée de voir que la punk pouvait se montrer réellement possessive.

«And what if it’s not friendly ? What’s the problem? He’s cute and nice. Plus, he likes and play to World Of Warcraft»

C’est vrai, pourquoi elle en fait tout un drame? Est-ce qu’on allait vraiment devoir se redisputer sur le sujet ? Je sentais qu’elle se tendait de plus en plus, notant le moindre de ses faits et gestes, je remarquais toujours tout, surtout chez elle. Je me sentais d’autant plus frustrée que malgré ma remarque elle continuait d’envoyer des sms à je ne sais qui. Wowser Max, calme toi, vraiment, la journée risque de mal tournées sinon… Elle avait bien le droit de parler avec qui elle veut et d’organiser ce qu’elle souhaitait, je n’avais pas le droit de l’en empêcher, aussi, prenais-je sur moi pour me résigner, malgré la jalousie et la curiosité qui me rongeaient . « It’s the pot calling the kettle black Max ! YOU are planning a date with Waldo when you’re with your best friend in a mortal danger ! Anyway. What if I do ? I can say « It’s friendly and no more ». On s’aventurait sur une pente glissante, je flairais la nouvelle dispute sur les dites intentions de Warren et ses inquiétudes à son propos. Mais elle ne le connaissait pas aussi bien que moi, et si le geek s’était toujours montré insistant, il n’avait jamais tenté quoi que ce soit de déplacé à mon égard, je lui faisais totalement confiance.

« You know his name is Warren right? »

Fuyant son regard, je me mordais la langue. Elle n’avait pas totalement tord non ? Soupirant longuement, je préférais ne rien répondre, blessée qu’elle n’essaye même pas de nier. Est-ce que j’avais vu juste ? Après tout je l’avais prise de court, peut-être avait-elle prévu quelque chose avec quelqu’un aujourd’hui et que j’avais ruiné tous ses plans avec ma stupide idée. La laissant finalement encaissée la nouvelle de ma petite farce, je voyais bien qu’il se passait plein de chose dans sa tête, qu’elle hésitait entre me hurler dessus ou tout laisser tomber, et l’attente de sa réaction me rendit incroyablement nerveuse, me rendant clairement compte que j’avais sûrement fait une bêtise. Ce n’est que lorsqu’elle lâcha un long soupir et que je vis ses épaules se détendre légèrement que je compris qu’elle avait pris sur elle pour laisser couler, sauvée. Je la suivais alors, gênée et ne sachant plus trop où me mettre. « Don’t have your finger in one more pie Max. You'll end up burning yourself. » J’haussais un sourcil à ses propos. Jouer sur deux tableaux ? Qu’est-ce qu’elle entendait par là? Je n’avais pas l’intention de jouer avec qui que ce soit, j’ignorais si elle disait ça sérieusement ou non, je préférais donc ignorer. « If you wanted a date with me, you could have ask me, as if I can say "no" to your dork face. » Je virais au rouge. Easy one. Wowser, j’étais totalement grillée. Pas très discrete aussi je devais le reconnaitre mais je n’allais pas garder le mensonge toute la journée, elle n’aurait pas pu profiter. Je me contentais alors de marmonner.

« You'd like that huh? You’re the dork... »

Je déglutissais, ne niant ni n’affirmant si c’était un rendez vous ou pas. Je la rattrapais, me mettant à sa hauteur. « So…Where’re these doughnuts ? And I don’t care, it will be eliminated with some “sports”. » Je la fixais alors d’un air accablé, pas sûre de vouloir comprendre le sous entendu qu’elle venait de faire. Je ne sais pas si elle plaisantait pour me charier ou si elle affirmait qu’elle avait bel et bien un rencard et que ça allait dépasser le stade de mon innocence. Me pinçant les lèvres, je sentais ma gorge s’assécher et mon estomac se serrer. Je me tendais aussitôt, trahissant peut être le malaise qui m'habitait à l’idée de l’imaginer dans les bras et les draps de quelqu’un. Pendant que moi je serai devant un film qui ne m’intéressait même pas. Et quelqu’un qui me faisait le même effet. Certes c’était méchant pour Warren, mais hormis un intérêt amical, je ne voyais rien de plus qu’un genre de frère en lui. Peut-être devrais-je commencer à ouvrir un peu plus mon esprit et lui donner une chance ? J’allais y réfléchir.

« Over there. » lachais-je un peu sèchement.

Je désignais un angle de rue, la dépassant pour tourner et nous ouvrir à une rue immense, pleine de boutiques, restaurants et autre. La journée s’annonçait plus difficile que je ne l’avais imaginé. Devant nous ne tarda pas à se dresser la célèbre enseigne des fameux beignets dont Chloé n’avait cesse de me parler. Marchant jusqu'à l'entrée, je finis par pousser la porte, toujours silencieuse et tendue, nous prenant une table, poussant le menu vers la punk pour qu'elle puisse faire son choix. Moi, je n'avais plus trop d'appétit.

©clever love.

_________________



"Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary Punk Ghost
avatar

Scary Punk Ghost

Messages : 85
Côté coeur ? : Does a missing love can leave a place to another one which is blooming again from the past ?
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : Morpho bleu
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : None
Localisation : Très certainement dans ma piaule entrain de fumer.

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Ven 11 Nov - 1:38



[Maxi-Pad] Rescue or date ? Head or tail ?




Friday 14th february. Morning (10am).

[Compteur de morts : 0]


Lorsque tu émettais la possibilité que ce rendez-vous était peut-être pas si « friendly » que je l’aurais pensé, je sentais mon cœur s’arrêter et s’alourdir, le compressant toujours plus à chaque fois que tu soulignais quelque chose en faveur du geek. Te dévisageant incrédule, je détournais rapidement le regard, préférant pas que tu remarques la déception que j’avais. Me mordant la lèvre et te tournant le dos, commençant à marcher, je préférais ignorer la remarque sur son nom. Comme si j’en avais quelque chose à foutre de son nom. Puis je faisais pas assez confiance à ma voix, vu comment ma gorge était serrée. Mais à force avec toi, je ne savais plus sur quel pied danser, wait après ça, tu recommençais à me provoquer ? C’était un jeu ou bien ? Comme si je voulais un rendez-vous avec toi… Je lâchais un rire jaune à ça, fourrant profondément mes mains dans mes poches, les serrant jusqu’à sentir mon peu d’ongle rentrer dans ma paume.

Dans tous les cas l’ambiance retombée très vite et plus aucun mots étaient prononcés depuis que tu m’avais menée à la boutique de donuts qui me faisait tant baver depuis que j’en avait entendu parler. Franchement j’avais espéré, rêvé ce jour, parfait, aux côtés de Rachel, à tes côtés, un truc remplis de complicité et de bonnes humeur… Bah bordel ça partait bien. Je sentais que cette journée allait être extra, youhou. Toujours muette comme une tombe, je venais simplement commander un milkshake à la menthe et un assortiment de donuts, préférant tout de même en profiter, bien que je n’avais nullement la fois de faire ma grosse, mon estomac étant serrer. Le service était plutôt rapide, et je préférais éviter de poser mon regard sur toi, perdue dans mes pensées et cherchant les mots à formuler pour peut-être détendre l’atmosphère et avoir mes réponses, car je voyais bien que tu tirais clairement la gueule et ma tentative d’humour avait pas marché. Sirotant mon milkshake, te fixant longuement, tête baissée vers mon verre et regard relevé, je déposais le verre sur la table avant de longuement soupirer.

- Bordel Max, j’ai pas envie de passer la journée comme ça.

Plaçant ma main à plat sur la table et reculant mon dos jusqu’au fauteuil, je te fixais alors droit dans les yeux, deadly serious.

- Si ça peut t’éclairer, j’ai PAS de rendez-vous prévu, que ce soit pour ce soir ou plus tard. Contrairement à une autre. Oh, and for information, if my sexual life is so interesting for you, Yeah I jerk off frequently, but I didn’t had sex since many years and I will not for a while. For obvious reasons, you must know what I’m talking about, no ? Puis si jamais, crois-moi tu serais sûrement la première au courant, j’vois pas l’intérêt à cacher ça. You’re my best friend. I just hope it’s the same for you.

Me retenant de grogner bassement en imaginant l’autre fucker qui t’avais proposé ce rendez-vous et l’idée que tu puisses me cacher certaines choses, j’échappais à notre contacte visuel en fermant les yeux et en serrant le poing, soupirant de nouveau. Keep your composure Chloe and bit the bullet.

Ecoute, tu fais ce que tu veux, c’est ton cul. Mais crois-moi ton « rendez-vous amical » est tout sauf amical. Je peux te l’affirmer. Ca se voit que ce mec est à tes pieds Max, même sa pote Brooke le dit haut et fort, soit pas aveugle. Ou alors soit juste honnête et avoue qu’il t’intéresse une bonne fois pour toute.

Je commençais à vite faire le rapprochement avec ce que j’avais déjà vécu, et je sentais mon cœur se serrer mais je préférais ignorer, te fixant, presque mauvaisement, car rien que l’idée d’être de nouveau trahie me hantait.

- Car tu vois, j’ai pas trop envie d’avoir la même surprise que celle que j’ai eue avec Frank et… enfin, tu vois.

Frottant ma main contre mon visage, soupirant de nouveau, j’essayais de garder mon calme, plus énervée, mais surtout mal. Redoutant la réponse, mais plus vite ces réponses seraient arrachées plus vite j’arriverais à m’en remettre au moins. Me résignant totalement.

- If you find him so cute, go for it, I will not be the one who stop you. But don’t lie to me Max. Plus about your "another rewind" and "mortal danger" things, I don't fucking care for now.


©clever love.

_________________
It has been said something as small as the flutter of a butterfly’s wing can ultimatly cause a typhoon halfway around the world.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 282
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Ven 11 Nov - 21:43



Pricefield ♪ You're all that I see




L’atmosphère était lourde et tendue. Pas vraiment ce que j’avais imaginé et espéré en ce jour de saint Valentin. Un silence pesa s’installa un moment, jusqu’à notre arrivée dans l’enseigne de donuts. Passant commande d’un simple milshake, je laissais Chloé prendre ce qu’elle voulait, comme je lui avais dis, je l’invitais. Enfin, elle avait tendance à s’auto inviter constamment, toujours en manque d’argent, mais disons que là c’était officiel et de ma part, je payais toujours de bon cœur quand il s’agissait de la punk aux cheveux bleus. Surtout quand on voyait son ardoise au two whales… Mon estomac ne cessait de se tordre. Mon regard perdu dans la contemplation de mon milkshake, ce n’est que lorsqu’elle m’adresse enfin de nouveau la parole que je relevais mes prunelles bleues vers elle. «  Bordel Max, j’ai pas envie de passer la journée comme ça. » Je soupirais longuement, hochant la tête. Ca tombait bien, moi non plus. Je me déraidissais un peu, remarquant son effort pour tenter de détendre un peu l’atmosphère en mettant les choses à plats. « - Si ça peut t’éclairer, j’ai PAS de rendez-vous prévu, que ce soit pour ce soir ou plus tard. Contrairement à une autre. » Je relevais un sourcil, la remarque semblait presque agressive. Est-ce qu’elle m’en voulait réellement d’avoir dit oui au geek pour le drive in ? Pourquoi ça la chamboulait à ce point que je sorte avec lui ce soir ? Je crois qu’il valait mieux éviter de trop creuser sur ce sujet, de toute façon elle n’admettrait jamais qu’elle puisse être jalouse de Warren, elle était bien trop fière. Je préférais siroter ma boisson, l’air absente, bien que je l’écoutais avec attention. « Oh, and for information, if my sexual life is so interesting for you, Yeah I jerk off frequently…»  Je vire au rouge, m’étouffant à moitié en avalant de travers. Ce genre de detail était tellemement… Chloé. Je ne sais pas pourquoi j’arrivais encore à être étonnée… Comment pouvait-elle juste dire ce genre de chose comme ça ? Peut être était ce moi qui était trop timide sur ce sujet. On ne peut pas dire que fréquenter Kate et l’entendre parler de son club d’abstinence était très informateur sur le sujet. « But I didn’t had sex since many years and I will not for a while. For obvious reasons, you must know what I’m talking about, no ? Puis si jamais, crois-moi tu serais sûrement la première au courant, j’vois pas l’intérêt à cacher ça. You’re my best friend. I just hope it’s the same for you. » Je ne sais pas si ce nouveau flot d’information me réjouissait ou me tendait d’avantage. Bien sûr que j’étais soulagée de savoir qu’elle n’avait pas eu qui que ce soit depuis un moment de ce genre de façon, mais… ses « raisons évidentes » en revanche, arrivait une fois de plus à me rendre jalouse. Disparue ou morte, le fantôme de Rachel rodait toujours autour de nous, Rachel par ci, Rachel par là… J’admirais sa loyauté envers la blonde, mais je ne pouvais pas m’empêcher de sentir cette rivalité alors que je ne l’avais même jamais rencontré (et qui sait si je le pourrais un jour, on ne savait même pas si elle était vivante ou non.) Je me contentais de me pincer les lèvres, retenant toute remarque qui aurait pu blesser Chloé, bien trop sensible sur ce sujet. Je n’avais jamais perdu qui que ce soit, je ne pouvais pas la blâmer. J’avais juste eu la frayeur monstrueuse de voir Kate sauter et s’écraser au sol, et rien que ça m’avait traumatisé. En dehors du nombre incalculable de fois où j’avais vu Chloé mourir devant mes yeux. J’arrivais à comprendre ce que ça pouvait lui faire, surtout de ne pas savoir la vérité sur tout ça. Il n’empêchait que d’entendre constamment parler d’elle me cassait les oreilles. « I wish Rachel was here » à chaque fois que j’étais seule avec la punk devenait vexant. Je n’étais pas Rachel non, je savais que je n’étais peut-être pas aussi jolie, populaire, amusante et intéressante qu’elle. En fait au fond de moi il y avait cette « Dark Max » qui était ravie de savoir la blonde loin de la Price. Face à elle je n’avais pas la moindre chance, la compétition était déjà difficile alors qu’elle n’était même pas là… Mieux valait que je cesse d’y penser avant de me blesser pour de bon.  

Inspirant profondément, je chassais ma négativité de mon esprit, reportant mon attention sur elle, finissant par hausser les épaules, le rouge toujours aux joues, embarassée par le sujet.

« I’ve never… you know… and i’m not planning to do it tonight.»

Oui bon, ma virginité n’était un secret pour personne à Arcadia Bay, c’était même un des surnoms préférés que Nathan utilisait pour me rabaisser. (comme si c’était rabaissant…) Etait-il vraiment nécessaire que j’explique à Chloé que je ne comptais pas coucher avec Warren ou pensait elle sincèrement qu’il avait une chance ce soir ? « Ecoute, tu fais ce que tu veux, c’est ton cul. Mais crois-moi ton « rendez-vous amical » est tout sauf amical. Je peux te l’affirmer. Ca se voit que ce mec est à tes pieds Max, même sa pote Brooke le dit haut et fort, soit pas aveugle. Ou alors soit juste honnête et avoue qu’il t’intéresse une bonne fois pour toute. » Je soupirais, passant mes mains sur mon visage, enfonçant ce dernier dans celle-ci.

« You think I don’t see it ? I know he’s in love with me for a long time now. Can’t I just be friend with someone even if there’s feelings? Can’t it be that simple? »

Je crois que non, à en voir ses réactions. D’ailleurs, ironiquement, l’exemple s’appliquait sur nous aussi, de mon côté du moins.

« I don’t see the point to know if i’m attracted by him or not. Does it change anything ? Because I don’t want to. He’s my friend. I don’t have more to say about him. I’ve been sharing way more things with you than with him, and still he’s the one asking me out. If I’ll be planning to give him a chance, I’ll let you know, but that’s not the case for now.  »

Je sortais mon visage de mes doigts, l’observant étonnée par ses mots. « Car tu vois, j’ai pas trop envie d’avoir la même surprise que celle que j’ai eue avec Frank et… enfin, tu vois. » Ca sous entendait quelque chose ou je me faisais simplement des films ? Quand elle avait découvert pour Rachel et Frank elle avait été dans un tel état… Mais je n’étais pas Rachel, elle n’était pas amoureuse, les choses étaient différentes, mais je pouvais comprendre qu’elle ne voulait pas se sentir trahie. « If you find him so cute, go for it, I will not be the one who stop you. But don’t lie to me Max. Plus about your "another rewind" and "mortal danger" things, I don't fucking care for now. » J’inspirais profondément, glissant ma main sur la sienne, caressant doucement sa peau de mes doigts, me détendant, lui offrant un regard calme et posé, totalement opposé au sien.

« I’m been through hell to save you Chloe, it’s not to hurt you. I’m just asking you to trust me, please? »


©clever love.

_________________



"Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary Punk Ghost
avatar

Scary Punk Ghost

Messages : 85
Côté coeur ? : Does a missing love can leave a place to another one which is blooming again from the past ?
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : Morpho bleu
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : None
Localisation : Très certainement dans ma piaule entrain de fumer.

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Ven 11 Nov - 23:59



[Maxi-Pad] Rescue or date ? Head or tail ?




Friday 14th february. Morning (11am).

[Compteur de morts : 0]


« I’ve never… you know… and i’m not planning to do it tonight.»

Je savais pas si tu avais remarqué mes yeux s’écarquiller subitement, ronds comme des billes, à ça. Non pas que j’ai été étonnée que tu sois vierge, c’était un secret pour personne. Mais bordel, j’espérais bien que tu prévoyais rien de ce genre ce soir avec l’autre débile ! Vous étiez même pas ensembles ! Puis si ça se passait, il devrait craindre pour sa vie car j’hésiterais pas à lui écraser les burnes. On touchait pas à ma meilleure amie ainsi ! Eurk. Rien que d’y penser j’avais des frissons de dégoût. Puis tu venais souligner que tu savais qu’il avait des sentiments pour toi. Fuck ! Mais alors pourquoi tu continuais à t’entêter que c’était qu’un rendez vous amical ?! Me mordant la lèvre, je me retenais de me redresser et d’expulser toute ma jalousie. Je voulais bien qu’on puisse rester ami avec quelqu’un malgré des sentiments non réciproque, c’est pas comme si pendant trois ans j’avais vécu ça avec Rachel et que lorsqu’on été gamines j’avais gardé mes sentiments pour toi. Mais pour avoir été dans cette situation, je pouvais confirmer que malgré tout on attendait toujours à ce que l’autre change d’avis. Je venais alors parler bassement, avant de prendre quelques gorgées de mon milkshake.

- Je sais. Sauf que lui il attend juste à ce que tu changes d’avis, et c’est pas en acceptant ses rendez-vous qu’il va capter que c’est mort. Enfin si c’est vraiment mort.

Je me rembrunissais bien vite à la suite de ce que tu me disais. Au fond c’est vrai, si tu t’intéressais à Warren, ça me regardais pas et ça changeait rien entre nous. On était amies. Pourtant je voulais être certaine et comment te dire que je ne voulais pas me faire de faux espoirs ? Tu faisais pas le lien toi-même ? Entre mes flirts et ma jalousie fréquente, et le fait que je répétais souvent que j’avais du mal à faire mon deuil de la fille que j’avais passionnément aimé depuis plusieurs années ? Je pouvais être certes plus claire, mais j’avais peur que tu me repousses et je me voyais mal lancer une discussion à ce sujet de toute manière. Dans tous les cas, je voyais bien que ça t’emmerdais tout ça et je ne pouvais m’empêcher de légèrement grogner quand tu sous entendais que lui avait les couilles de t’inviter et pas moi, car même si c’était subtile, j’étais pas bête et j’avais directement compris. C’était quoi cette remarque ? Alors tu te rendais compte que OUI je voudrais t’inviter à sortir, et ce pas de façon amicale, mais que de un, vu que t’avais accepté le rendez-vous de Warren, ça m’avait vite refroidie, puis que je me sentais tout sauf prête. Alors pourquoi tu me faisais chier en mode « blablabla si je m’intéresse à Warren ça te regarde pas ». Et mon cœur coulait d’autant plus à la fin de ta phrase.

- Yeah. “For now”…

J’avais juste l’impression d’être prise dans un étau. D’un côté je voulais attendre avant d’essayer et engager quoi que ce soit, car si y’avait une infime chance que tu t’intéresse à moi, je ne serais pas prête et je ne ferais que te rendre malheureuse, et d’un autre, plus j’attendais, plus tu t’éloignais. Peut-être qu’il fallait que j’arrête mes illusions et que depuis le début j’avais aucune chances avec toi. Si tu t’éloignais si facilement et que tu songeais à peut être lui laisser une chance à lui… Soupirant longuement à mes pensées dépressives, je relevais mon regard vers toi et je te lâchais un léger sourire, tout de même nettement rassurée par tes mots, même si ça n’enlevait pas mes doutes. Prenant ta main dans la mienne, fondant presque à ce simple contact, je commençais à me dire que j’étais gravement atteinte, et je passais mon pouce sur le dos de ta main tendrement, te fixant droit dans les yeux, ma rage étant calmée.

- I know… I trust you Max, just… I don’t trust him. He seems to not understand that he’s in the friendzone.

Prenant l’un de mes beignets, je croquais dedans, et bordel qu’il était bon ! L’un des meilleurs que j’avais goûté ! J’avais raison d’avoir souhaité venir ici ! Te lâchant un long sourire, il se transformait bien rapidement en un rictus légèrement provocateur.

- Autrement, dis-moi… je dois comprendre quelque chose que tu me traîne ici pour une « surprise » lors de la Saint-valentin ? Si le rendez-vous « amical » de Warren et lui même t’intéressent tant que ça. D’ailleurs y a pas une chance que tu annule si moi je t’invite ?

Bien sûr je ne faisais que te taquiner, le flirt habituel, je ne t’invitais pas vraiment, puis je savais que de toute manière tu allais refuser car t’étais pas du genre à laisser tes amis en plan comme ça. Mais ça n’empêchait pas d’émettre l’hypothèse et t’asticoter un peu. Puis je préférais largement ce genre d’ambiance, c’était bien plus vivable, je détestais m’engueuler avec toi. Alors je continuais sur ma lancée.

- And now you know everything on my sexual life, it’s your turn ! I know you have never slept with someone, but have you… you know…

J’étais pas timide pour ne pas prononcer le mot, mais je préférais ponctuer cela d’un mouvement de doigts, sachant que ça te foutrait encore plus mal à l’aise alors que mon sourire s’agrandissait, voyant déjà le rouge te monter aux joues et m’empêchant de rire tendrement à l’image mentale témoignant de ta timidité.


©clever love.

_________________
It has been said something as small as the flutter of a butterfly’s wing can ultimatly cause a typhoon halfway around the world.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 282
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Dim 20 Nov - 1:34



Pricefield ♪ You're all that I see




Chloé ne changeait pas de position à propos de Warren. Elle ne changerait sans doute jamais d’avis sur lui, beaucoup trop entêtée pour ça. Le geek était pourtant un jeune homme doux et s’était toujours montré attentif, nous aidant réellement dans notre quête de vérité. Sans lui on n’aurait pas pu faire beaucoup de chose, mais depuis quelques temps elle se montrait excessivement jalouse de lui et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi ça la gênait autant. Est-ce que ça voulait dire quelque chose ou ne voulait-elle juste pas partager sa meilleure amie ? Plutôt difficile à savoir avec elle. Je remarquais parfaitement sa moue et sa tension quand j’évoquais que je savais qu’il avait des sentiments pour moi, je ne disais rien pour autant. « Je sais. Sauf que lui il attend juste à ce que tu changes d’avis, et c’est pas en acceptant ses rendez-vous qu’il va capter que c’est mort. Enfin si c’est vraiment mort. » Peut être qu’elle avait raison, c’était sûrement le cas. Je lui envoyais certainement de faux signaux à travers cette acceptation, mais je saurai le recadrer si le besoin s’en montrait. Je soupirais longuement.

« Est-ce que ça t’inquiète de savoir s’il a vraiment une chance ou non ? »

Est-ce qu’elle ne pouvait pas être claire pour une fois ? Le jour où Choe Price serait simple à comprendre. Je n’avais pas le moindre interet en Warren, en vue de nos taquineries constantes je pensais qu’elle aurait compris depuis quelques temps que je n’avais d’yeux que pour elle, mais il semblait que non. Je soupirais à nouveau, me perdant un instant dans la contemplation de son visage. Comment pouvait-elle avoir un semblant de jalousie avec tous les signes que je lui envoyais ? Notre présence ici en était encore un, et un pas très discret qui plus est… « Yeah. “For now”… » Je ne peux pas m’empecher de sourire narquoisement, un peu dépitée. Elle s’accrochait au moindre détails quand il s’agissait de lui.

« Are you gonna stop one day ? I’m not into him, end of the story.»

Est-ce qu’elle allait enfin le comprendre? Je ne voulais plus me disputer à ce propos avec elle. L’atmosphère se détendait légèrement quand elle répondait à ma main caressait la sienne, me souriant enfin, semblant rassurée par mes paroles. Je sentais mon estomac se détendre un peu, soulagée. Sentant ses doigts caresser les miens, j’oubliais bien vite Warren, ne voyant plus que la jolie punk qui me faisait face. « I know… I trust you Max, just… I don’t trust him. He seems to not understand that he’s in the friendzone. » Je me mordais doucement la lèvre, préférant ne plus renchérir sur le sujet. Si elle me faisait confiance, elle verrait bien que ce soir en rentrant, elle recevrait un message que rien ne s’était passé, et elle dormirait sur ses deux oreilles. Fort heureusement, la punk sembla se relaxer et je la retrouvais un peu plus alors qu’elle enfournait un donut dans sa bouche, m’offrant un sourire qui n’augurait rien de bon. « Autrement, dis-moi… je dois comprendre quelque chose que tu me traîne ici pour une « surprise » lors de la Saint-valentin ? Si le rendez-vous « amical » de Warren et lui même t’intéressent tant que ça. D’ailleurs y a pas une chance que tu annule si moi je t’invite ? » Je sens une chaleur envahir mes joues alors que j’évite un instant son regard, prise au piège. Me reprenant, je lachais taquinement :

« You know it’s a date, doghnuts are so romantic. And you should try to see it ! »

Comme si elle ne connaissait pas la répondre. Bien sûr que j’annulerai tout pour ses beaux yeux. Quoi qu’il en soit je préfèrais abattre la carte du flirt, ça me donnait une meilleure échappatoire et c’était devenue tellement habituel entre nous que ça sauverait sans doute ma peau. Quoi que… Elle avait parfaitement compris. Me concentrant sur mon milkshake, j’aspirais le contenue de celui-ci alors qu’elle continuait : « And now you know everything on my sexual life, it’s your turn ! I know you have never slept with someone, but have you… you know…» M’étouffant à moitié, je reprenais mon calme, inspirant profondément, plus rouge que jamais alors qu’elle semblait fière comme un coq.

« Man are you cereal ? I’m not answering that, no way ! »

Trop embarrassée, j’esquivais royalement son regard. Bien sûr que ça m’arrivait, comme à tout le monde, je n’étais pas une sainte, et il n’y avait pas de mal à ça. De toute façon, le rose sur mes joues répondait à ma place.

« Plus I have 0 privacy at the dormitory»


©clever love.

_________________



"Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary Punk Ghost
avatar

Scary Punk Ghost

Messages : 85
Côté coeur ? : Does a missing love can leave a place to another one which is blooming again from the past ?
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : Morpho bleu
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : None
Localisation : Très certainement dans ma piaule entrain de fumer.

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Dim 20 Nov - 21:23



[Maxi-Pad] Rescue or date ? Head or tail ?




Friday 14th february. Morning (11am).

[Compteur de morts : 0]


Je ne préférais pas répondre au sujet de Waldo, je t’avais déjà bien fait assez comprendre que ça me faisait royalement chier que tu traîne avec lui et ce, pour toutes les raisons que je t’avais précédemment citées. Je préférais même plus argumenter, de toute manière, le fait que tu me confirmais tu n’étais pas du tout intéressée me soulageait. C’était bien la première fois que ce type de relation que l’on partageait me foutait au pied du mur.

Dans tous les cas l’ambiance se calmait et l’on commençait à de nouveau se chercher comme d’accoutumée. Te voyant piquer un fard lorsque je parlais de rendez-vous, je commençais réellement à me demander si j’avais vu juste ou non et ça en devenait quelque peu intéressant. Alors je voulais continuer à enfoncer encore un peu le clou, jouant avec tes nerfs et voulant voir jusqu’à où je pourrais aller ainsi !

- Fait pas genre ! Tu me connais de trop ! Tu sais que pour atteindre mon cœur faut passer par mon estomac ! Puis quoi de mieux que des donuts pour ça ?

Me penchant un peu plus vers toi, je finissais celui que j’avais commencé, léchant le glaçage présent sur mes doigts, mon sourire s’agrandissant à ton petit « défis ». Au fond j’avais envie de t’inviter, pour voir si tu serais vraiment capable d’annuler à la dernière minute avec Waldo. Mais j’avais pas payé ces billets pour rien, je pouvais pas poser de lapin à Brooklynn et puis, ça allait être marrant, fallait que je fasse capter à ce geek qu’avec toi c’était mort. Alors je faisais que répondre naturellement, continuant ce petit jeu de flirt.

-Duh ! Je préfère t’inviter un autre jour. La Saint Valentin c’est trop cliché puis je refuse de baser notre premier « rendez-vous » sur un truc aussi commercial ! Puis c’est mieux si j’arrive à te surprendre, non ?

Te lâchant un sourire quelque peu charmeur, je te demandais alors cette question qui mettait la cerise sur le gâteau de ton embarras. Tes joues s’allumaient brusquement d’une belle teinte carmin et je ne pouvais m’empêcher de trouver ta timidité à ce sujet adorable.

- Oh, don’t play your shy virgin with me Max ! You totally do it ! Your blushing speak for yourself ! Plus dorms can be locked, so don’t use this excuse on me !

Prenant un autre donuts avec un petit air fier et surtout taquin, ne te quittant même plus du regard, je ne pouvais m’empêcher de rajouter.

- I guess you don’t think about Waren while you do it !

Okay, okay, fallait que j’arrête autrement j’allais finir par te faire ettoufée ou explosée ou je sais pas. Mais c’était tout de même extrêmement drôle il fallait l’avouer. Me reculant de nouveau, m’affalant dans la banquette, je poussais un des donuts restants vers toi.

- You’re sure that you don’t want one ?

Je finissais de nouveau un autre, recommençant à lécher le sucre glace présent sur mes doigts, distraite, voyant un mec nous fixer a deux tables de nous, les yeux lubriques. Je savais pas si, hell, il avait entendu notre conversation, ou si c’était un gros porcs qui bandait en voyant une fille se lécher les doigts, alors que je ne le faisais même pas de manière sensuelle (ce que j’aurais pu totalement faire pour t’embarrasser encore plus soit disant passant.), mais je lui envoyait un regard noir, me fixant sur lui jusqu’à ce qu’il décide de s’occuper de son propre cul. C’était bien pour ça que je supportais pas les hommes la plus part du temps. Des porcs sans nom. Vraiment.


©clever love.

_________________
It has been said something as small as the flutter of a butterfly’s wing can ultimatly cause a typhoon halfway around the world.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Time Lady
avatar

Time Lady

Messages : 282
Côté coeur ? : Il semblerait qu'une punk aux cheveux bleus occupe de plus en plus ses pensées...
Age du personnage : 18 ans
Animal Spirituel : La biche
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : Etudiante en photographie & time goddess
Localisation : Arcadia (G)Bay

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Sam 26 Nov - 19:16



Pricefield ♪ You're all that I see



L’ambiance tendu tombait peu à peu et j’étais heureuse de la voir se dérider et profiter de nouveau de ma présence. J’avais horreur de la voir énervée, encore plus quand le sujet de dispute était Warren. Je n’arrivais toujours pas à comprendre pourquoi elle se mettait dans de tels états. Pourquoi était-elle si jalouse quand il s’agissait de lui alors qu’auparavant elle prenait à malin plaisir à me taquiner sur son sujet ? Je ne savais pas si elle s’inquiétait sincèrement de ce qu’il pouvait tenter de me faire ou si elle avait simplement peur pour ses intérêts. Je devais reconnaitre que la seconde option me plaisait beaucoup plus, ça sous entendait qu’elle pourrait avoir un intérêt plus qu’amical pour moi...

Quoi qu’il en soit, Chloé semblait profiter de mon embarras face au fait qu’elle avait totalement grillée ma manœuvre. En même temps, une virée le jour de la saint valentin, on avait connu plus discret… « Fait pas genre ! Tu me connais de trop ! Tu sais que pour atteindre mon cœur faut passer par mon estomac ! Puis quoi de mieux que des donuts pour ça ? » J’esquissais un sourire gêné, évitant son regard.

« Dans ce cas vu tous les repas que je t’ai payé au two whales, je pense que tu dois être folle de moi. »

Si seulement. Ceci dit elle marquait un point, je savais parfaitement son amour pour la nourriture et c’était l’approche parfaite, mais hors de question de l’admettre. Je reposais mes prunelles bleues sur elle. « Duh ! Je préfère t’inviter un autre jour. La Saint Valentin c’est trop cliché puis je refuse de baser notre premier « rendez-vous » sur un truc aussi commercial ! Puis c’est mieux si j’arrive à te surprendre, non ? » Je relève un sourcil, surprise et amusée.

« Chloe Price is a romantic one ? Who would have believe that? »

Un large sourire taquin se dessina sur mes lèvres. Ce petit jeu entre nous était sans fin. Enfin ce petit sourire provocateur disparu bien vite quand elle se mit à me parler de masturbation. Si ce genre de sujet était normal pour la punk qui ne présentait pas de tabou, moi je n’avais pas l’habitude. Je trainais avec Kate, dois je rappeler. « Oh, don’t play your shy virgin with me Max ! You totally do it ! Your blushing speak for yourself ! Plus dorms can be locked, so don’t use this excuse on me ! » Je me mords les lèvres, regardant un point loin par dessus son épaule, n’osant pas l’affronter, les joues plus rouges que le glacage de son donuts. Je ne savais plus quoi dire, marmonant des phrases sans réussir à les finir, ne répondant pas très clairement à la question, plus embarrassée que jamais. Je finis par lâcher :

« Everybody do it…. I guess… »

Je suis pas totalement sûre, ce n’est pas le genre de sujet que j’aborde tous les jours avec tout le monde, contrairement à elle qui semble s’en foutre royalement. « I guess you don’t think about Waren while you do it ! » Je grimace par automatisme. Non pas que Warren me dégoute, loin de là, mais penser à lui pendant que...

«What? Uh, gross, no way…I’m not thinking to anybody… I’m so not having this conversation with you…»

Bon, d’accord, peut être un peu à quelqu’un parfois, mais ce n’était pas trop le moment de dire à sa meilleure amie que ça m’arrivait de m’imaginer avec elle. Pas le truc le plus romantique à confier. Je préfèrais éviter le sujet et me concentrer sur le plat de donuts qu’elle me tendait, en attrapant un que je croquais. Mon regard suit celui de la punk pour voir l’homme qui la mattait carrément et je sens mon estomac se tordre devant la façon qu’il a de la dévorer des yeux. Gross. Je m’apprêtais à me lever, sentant la jalousie me prendre mais Chloé le fusilla du regard. Il le remarqua aussitôt et loin de le décourager il sembla plutôt même prendre ça comme une provocation et se leva pour nous rejoindre. Je croisais les bras sous ma poitrine, lui offrant un regard noir. Il s’appuya sur la table, se penchant vers la punk lui offrant un sourire charmeur. Serieusement ?

« Hey I noticed you.You’re hot you know ? »

J’enrageais. Tachant de garder mon calme, j’inspirais profondément, attrapant la main de la punk dans la mienne, l’affrontant du regard.

« She’s taken. Bye. »

©clever love.

_________________



"Fuck that! No way! You are my number one priority now. You are all that matters to me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scary Punk Ghost
avatar

Scary Punk Ghost

Messages : 85
Côté coeur ? : Does a missing love can leave a place to another one which is blooming again from the past ?
Age du personnage : 19ans
Animal Spirituel : Morpho bleu
Date d'inscription : 25/09/2016
Emploi : None
Localisation : Très certainement dans ma piaule entrain de fumer.

MessageSujet: Re: As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]   Sam 26 Nov - 21:43



[Maxi-Pad] Rescue or date ? Head or tail ?




Friday 14th february. Morning (11am).

[Compteur de morts : 0]

Lors de ta remarque sur tous les repas que tu me payais au Two Whales, je ne pouvais m’empêcher de grandement sourire, me la jouant toujours un peu cool, repoussant toute timidité. Même si l’on jouait un jeu dangereux, riant de choses qui au fond étaient vraies, j’en été intimement convaincue, je préférais continuer.

- Touchée ! That’s why I get along sooooo well with my mother when she gives me free meals ! And that I’m so head over heels with you Maxine !

Je te taquinais, sachant parfaitement que tu haïssais que l’on t’appel par ton prénom au lieu de ton surnom, bien que généralement j’étais la seule qui avait plus ou moins ce droit, même si je réservais ces occasions quand j’étais folle de rage contre toi ou bien hella sérieuse. Toutefois tu continuais sur ta lancée, soulignant le fait que ce que je disais était romantique. Levant les yeux au ciel, je ne démordais pas, gardant mon sourire confident.

- As if ! I never said that I wasn’t romantic ! Plus you hella like those cheesy things, I know it, so it’s all good for me ! No ?

Accentuant cela par un clin d’oeil complice, je rebondissais sur le sujet qui te gênais le plus, pas prête de lâcher l’affaire, surtout quand je te voyais rougir autant et ne plus savoir aligner un mot après l’autre, tu étais juste adorable. Malgré tout je fus étonnée que tu me réponde et que tu confirme mes dires. Je t’aurais cru plus timide que cela et que tu ne puisse plus adresser un mot à ce sujet, mais je m’étais foutu le doigt dans l’œil et je perdais un instant mon sourire, surprise, avant qu’un autre, encore plus étendu et légèrement pervers prenait place.

- Well, not everybody, but I’m glad to know that you do it. At least I’m sure you’re not an ace. Interesting information !

Te fixant affalé sur la banquette, je renchérissais sur cette nouvelle information, me demandant à quoi tu pouvais bien penser, et une légère question me traversais l’esprit mes joues rosissant légèrement, et si tu pensais à moi ? No way. Stop de fantasmer sur ta meilleure amie Price, bordel t’étais plus une ado, tu savais tenir tes hormones en place ! Alors je préférais tourner de nouveau ça au ridicule en parlant de Waldo, ton rictus dégoûté était juste parfait et en quelque sorte confortant. Je pouvais officiellement le rayer de la liste de tes prétendants si il te faisait cet effet ! Au moins ça éloignait ma gêne et me faisait éclater de rire. Poor guy ! Et lorsque tu me disais que tu ne pensais à personne, je ne préférais pas chercher plus loin, sachant que j’avais atteint un point un peu trop personnel.

- Too late Caulfield, I have sooo much informations about this now ! Don’t worry I will not blackmail you with this !

J’en venais alors à voir ce mec quelques tables derrière et nous et malgré mon regard haineux dirigé envers lui, il venait se lever et nous rejoindre. Bordel, j’avais l’impression que les hommes étaient montés à l’envers, pour la plus part que j’avais côtoyés « non » c’était toujours « oui ». Bordel. Serrant les dents, je fronçais clairement les sourcils et le point à sa remarque qui me dégoûtait. Prête à lui répondre avec mon mordant habituel, je fus toutefois coupée lorsque tu saisissais ma main et que tu l’envoyais clairement baladé. Néanmoins, ce fut l’excuse que tu lui disais qui me surprenait encore plus. Wait, tu sous entendais que… Oh I totally know what you did here Maxi-Pad. Ma surprise se remplaçant par un léger sourire fier, serrant ta main. Mais ce genre de choses n’arrêtait pas les porcs de son genre.

- I wasn’t speaking to you sissy. But don’t make me laught ! She’s too hot to be with a poor dyke like you !

Je l’interrompais prompto en tapant mon poing sur la table. Me redressant et m’approchant de lui, le fixant droit dans les yeux l’air haineux, je le fis reculer d’un pas en lui aboyant limite dessus.

- Back off scumbag, leave my girlfriend and me alone.

Je me retournais vers toi, ignorant parfaitement le regard des serveurs et des clients qu’on avait attirés. Saisissant fermement ton poignet, je te tirais vers moi, te forçant à te lever pour me rejoindre.

- Come on Max. Way to ruin the mood. Let’s go somewhere else.  

Le pas lourds j’entendais des jurons du type, vexé de ma réaction. Putain mais qu’elle personne censée pourrait croire que le harcèlement de ce genre marcherait ? Ils s’attendaient vraiment à ce que les meufs leur réponde « oh oui c’est sûr je suis hot, toi aussi, tu veux qu’on s’envois en l’air ? » me faites pas rire ! Même dans ma période boy toy, quand je cherchais que des plans cul, les gars comme ça me faisaient fuir. Arrivées à la sortie, je l’entendais nous interpellait rageusement et nous lancer des remarques homophobes assez trash « Allez vous faire foutre, un coup de queue bien placé ça va vous soigner bande de brouteuses ! ». Levant les yeux au ciel, clairement emmerdée et désespérée par ce comportement de merde, j’avais qu’une envie, l’emmerder encore plus et surtout : lui montrer que ce genre de parole m’atteignaient pas. J’avais le droit d’aimer qui je voulais merde ! Me retournant vers toi de nouveau, je souriais longuement et assez tendrement avant de t’embrasser brusquement. Mon cœur s’accélérait d’un coup et j’avais clairement envie de continuer ce baiser, mais je reculais bien vite, reportant mon attention sur le gars qui avait l’air hébété par mon action. J’haussais alors fortement la voix afin qu’il m’entende.

- Go fuck yourself, looser !

Lui tirant un fuck monumental, je me barrais bien vite, prenant de nouveau ta main dans la mienne et montant dans le pick-up, prenant la place de conducteur et démarrant l’engin, te laissant monter. Je venais alors échapper un profond soupire, posant mon front contre le volant, sentant la pression retomber, même si j’étais toujours frustrée d’avoir été emmerdée par un connard pareil. Je venais alors ouvrir un œil et échapper un sourire, tournant légèrement le visage vers toi, ne pouvant m’empêcher de repenser à mon action d’il y a quelques minutes, me maudissant de t’avoir sauté dessus ainsi sous l’adrénaline du moment, mais ne pouvant le regretter. Je venais alors échapper un léger rire et un large sourire.

- Taken, huh ? Nice one Max, without that he would have continued. Fucker. Duh… Where did you want to go now ?

©clever love.

_________________
It has been said something as small as the flutter of a butterfly’s wing can ultimatly cause a typhoon halfway around the world.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

As if you had to ask I’d turn this world to glass [Chloé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» Atelier du Mek Rukza
» SGU Aliens [SPOILERS]
» Manga | Personnages pris
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life Is Strange :: Autres villes :: Portland-